Article mis en avant

Courrier – Reprise pour tous

Veuillez  trouver ci-dessous un courrier des parents élus FCPE du groupe scolaire Plaine Grands Champs, adressé au Ministre de l’éducation nationale, à Madame la Maire de Paris, à Madame la Maire d’arrondissement et au Recteur de l’académie de Paris pour demander une réouverture rapide des écoles pour tous.

Page 1 (quality=100)Page 2 (quality=100)Page 3 (quality=100)

Article mis en avant

Bilan fermeture classe

Chers parents des élèves du groupe scolaire Plaine/Grands-champs,

comme nous vous en avons informés dimanche dernier, nous avons écrit un courrier commun avec l’APE au directeur académique des services de l’Education Nationale (DASEN) pour faire entendre nos arguments contre la fermeture annoncée d’une classe sur notre groupe scolaire à la rentrée prochaine [voir pièce jointe pour la version finale dudit courrier]. Nous avions mis en copie plusieurs hommes et femmes politiques locaux qui nous ont répondu en nous assurant de leur soutien aux écoles du 20eme arrondissement dans leurs démarches (les députés Laetitia Avia, George Pau-Langevin et Pierre Person ; le sénateur Pierre Laurent ; Patrick Bloche, l’adjoint de la maire de Paris pour l’éducation).

Les arguments principaux avancés dans notre courrier étaient, pour mémoire :

  • l’intérêt fort pour le Sud 20ème de conserver des écoles avec des effectifs mesurés afin d’accueillir les fratries d’enfants des familles qui emménagent dans l’arrondissement, soit durant l’été soit au courant de l’année ;
  • un solde positif important d’élèves pour la rentrée académique 2021-2022 ;
  • un besoin de stabilité dans l’organisation des écoles élémentaires 9 et 11 plaine suite à la parallélisation qui date de moins de 3 ans ;
  •  le calendrier de prise de ces décisions et de leur annonce inopportun, dans cette période de confinement ;
  • le contexte sanitaire global, qui plaide pour une réduction des effectifs, à la fois dans le cadre de mesures de distanciation et pour permettre un accompagnement des enfants en difficulté d’apprentissage et éloignés de l’école.

Nous avons par ailleurs écrit un second courrier, mardi 21 avril, toujours au DASEN, pour demander une audience avant le conseil départemental de l’Education Nationale (CDEN) qui se tenait jeudi 23 avril, et où sont validées les décisions de suppressions de postes. Nous avons eu une audience téléphonique avec un inspecteur de l’Education Nationale jeudi matin dernier, le groupe scolaire étant représenté par Claire Benhaim et Gabriel Stoltz, tous deux de la FCPE, qui ont insisté sur les points importants de notre demande.

Malgré tous les efforts déployés, les parents élus du groupe scolaire n’ont malheureusement pas pu éviter la fermeture de classe, du fait d’effectifs pas assez nombreux sur l’ensemble des deux écoles élémentaires. Il faudra donc composer avec une classe en moins au 11 plaine — soit 7 classes au 9 plaine et également 7 classes à présent au 11 plaine, du CP au CM2. Nous savons que les équipes pédagogiques sont en train de réfléchir à la manière de construire les différents niveaux, mais n’avons pas plus d’informations sur ce sujet à ce stade. Nous discuterons probablement de ce point lors des prochains conseils d’école.

Nous espérons que votre confinement se passe bien, et reviendrons peut-être vers vous lorsque les mesures de déconfinement et de reprise progressive de la scolarité en présentiel seront annoncées avec plus de précisions !

Gabriel Stoltz, vice-président FCPE pour l’école élémentaire 11 plaine

–> Lien pour télécharger le courrier

Article mis en avant

Fermeture de classe au 11 Plaine et conséquences groupe scolaire

Lien vers le courrier contre la fermeture de classe au 11 Plaine

Chers parents,

Nous avons appris jeudi dernier (16 avril), par la directrice Mme Sauvage, la fermeture d’une classe au 11 Plaine pour la rentrée prochaine.

Cette mesure serait motivée par un effectif moyen par classe sur l’école sous la barre des 24 élèves. Cette situation en termes d’effectifs est identique au sein de notre école (9 Plaine).

Une fermeture de classe sur une des deux écoles primaires implique que les directrices se coordonnent pour la prochaine rentrée pour équilibrer les effectifs entre les deux établissements.Nous avons suivi ce point avec une grande attention dernièrement, car nous sommes proches du seuil de fermeture de classe depuis quelques années. Nous avions demandé à ce que la question d’une possible fermeture de classe soit portée à l’ordre du jour du second conseil d’école du 11 plaine, mais l’inspectrice d’académie (Mme Bitard, circonscription 20D) a refusé que ce soit le cas, arguant du fait que la carte scolaire n’était pas encore parue. Ce point n’a par conséquence pas non plus été mis à l’ordre du jour du 9 Plaine.

Nous nous mobilisons à présent pour éviter une fermeture de classe, afin de conserver la qualité de l’enseignement dans notre groupe scolaire. Nous ne sommes pas les seuls touchés sur le 20ème arrondissement, qui paie un lourd tribut à l’échelle de la ville de Paris. Vous pouvez avoir des détails supplémentaires dans le courrier joint, qui émane de l’union locale FCPE du 20eme arrondissement, et également signer la pétition mise en ligne :http://chng.it/7VVbL9kyCB

Ces mesures s’inscrivent dans un contexte de dédoublement des classes de grande section des écoles REP/REP+ (« éducation prioritaire »), à effectif constant, à présent que le dédoublement des CP et CE1 est effectifs dans ces établissements. Nous nous réjouissons bien évidemment de ces moyens supplémentaires accordés à ces écoles qui en ont tant besoin, mais regrettons que cela se fasse au détriment d’autres établissements.

Nous avons rédigé un courrier qui détaille les arguments que nous pouvons opposer à la logique comptable de fermeture. Les principaux éléments sont :
– nous subissons encore les conséquences de la parallélisation des écoles, qui a bouleversé les habitudes des enfants du groupe et de leurs parents (avec toutes les questions de classes uniques dans une école, différences d’habitudes entre les établissements, etc)
– le fait que notre école n’est pas saturée dans ses effectifs permet d’accueillir des fratries d’enfants pour les nouveaux arrivant dans le Sud 20ème, ce qui peut être délicat dans d’autres écoles classées REP/REP+ où les CP et CE1 sont dédoublés
– la décision est annoncée à une période particulièrement peu propice à ce genre de mesures, en plein dans les vacances scolaires et qui plus est en période de confinement, ce qui rend difficile consultations/débats/discussions
– nous anticipons que les effectifs des écoles élémentaires augmenteront significativement d’ici un an

Nous devons agir vite : il semble que les décisions seront définitivement prises jeudi 23 avril, lors du conseil départemental de l’Education Nationale (préparé le mardi 21 avril par un comité technique académique). En attendant, aidez-nous en signant la pétition ! http://chng.it/7VVbL9kyCB

Nous vous tiendrons informés de la suite.

Les associations de parents d’élèves (FCPE et APE)

Article mis en avant

Ecole à la maison – Ressources en ligne

Notice explicative :
https://0750550r.index-education.net/pronote/FichiersExternes/d3282f942d981f02eb2edc8722d577587357ac28a2a62aba19434472ec301180aa8a18b44dccb050ccd70652712cce3a/Guide%20connexion%20ELEVE_Ma%20classe%20%C3%A0%20la%20Maison_CNED.pdf?Session=1133348

 

Article mis en avant

Mise à jour /// :Coronavirus – Solidarité – vos droits – Continuité scolaire

Bonjour ,
Pour info et diffusion aux parents. Le dispositif de 14 jours peut être prolongé autant que besoin.
 » L’ arrêt peut être délivré pour une durée de 1 à 14 jours. Au-delà de cette durée, la déclaration devra être renouvelée autant que de besoin. Il est possible de fractionner l’arrêt ou de le partager entre les parents sur la durée de fermeture de l’établissement »

Ce point  était une de nos inquiétudes a la FCPE compte tenu du fait que certains parents avaient déjà mobilisé  l’arrêt de 14 jours pour des premiers mesures de fermetures ou d’évictions. Les familles  pourront donc continuer de pouvoir bénéficier du dispositif qui pourra être renouvelé prolongé au delà de 14 jours. .

Enfin, en plus des établissements scolaires et universitaires, fermeture « des conservatoires, des centres d’animation, des espaces jeunes et des bibliothèques », ainsi que « l’annulation jusqu’à nouvel ordre de toutes les activités rassemblant des jeunes ou des personnes âgées. « Un travail de recensement de ces lieux » est en cours.
N’hésitez pas a consulter notre page Facebook UL20FCPE Paris où nous mettons au mieux a jour les informations.
Bonne journée a tous
Article mis en avant

Coronavirus – Solidarité – vos droits – Continuité scolaire

Chers parents,
Après l’annonce de la fermeture de tous les établissements scolaires partout en France, pour tenter de lutter contre la propagation du coronavirus, de nombreuses questions se posent sur les solutions de garde pour les parents et la continuité de l’enseignement, à la maison.
Nous sommes tous plus que jamais mobilisés, et nous devons être tous solidaires face à cette situation exceptionnelle. Beaucoup d’informations devraient normalement être relayées au niveau de chaque établissement, au plus près des parents. N’hésitez pas à remonter à notre union locale et à la FCPE Paris les difficultés que vous pourriez rencontrés.
Nous attendons des précisions sur les modalités de mise en œuvre de la continuité scolaire par l’Education Nationale, ainsi que les mesures qui seront prises au niveau parisien notamment concernant les bibliothèques, espaces jeunes, et centre sociaux entre autres.
D’ici là voici quelques informations, qui peuvent vous être utile.
Concernant vos droit, sachez qu’un arrêt de travail exceptionnel est possible pour la garde de vos enfants :
Avec le coronavirus, l’arrêt de travail n’est pas motivé par l’état de santé mais par une situation sanitaire d’urgence. C’est donc à votre employeur de faire la déclaration d’arrêt de travail et non au salarié. C’est son entreprise qui se chargera de remplir le formulaire en ligne sur le site créé par l’Assurance-maladie. Tous les régimes de sécurité sociale (régime général, régime agricole, régimes spéciaux et travailleurs indépendants) sont concernés. Il n’y a pas de document à fournir.
La démarche concerne uniquement les parents d’enfant de moins de 16 ans qui n’ont pas de solution de garde et qui ne peuvent pas faire de télétravail. Attention car un seul des deux parents peut en bénéficier. Il devra fournir à son employeur une attestation sur l’honneur certifiant qu’il est le seul au sein de son couple à faire cette demande.
L’arrêt de travail sera accordé pour une durée de 14 jours calendaires à partir de la date de début de l’arrêt déclaré. Emmanuel Macron n’a pas indiqué la durée de fermeture des établissements scolaires. Il a annoncé la fermeture dès lundi jusqu’à nouvel ordre. Au cours d’un point presse dans la soirée, Jean-Michel Blanquer,  a évoqué les vacances de Pâques en avril en indiquant que le retour des élèves à l’école « dépendra des données épidémiologiques, de la situation de santé qui se constate dans le pays (…) Au moment où je vous parle, cela va sans doute jusqu’aux vacances de printemps, qui sont différentes d’une zone à l’autre, c’est-à-dire le début du mois d’avril. Mais c’est prématuré de fixer une date ».
À partir de la déclaration, l’indemnisation est enclenchée. Le salarié percevra les indemnités journalières et, le cas échéant, le complément de salaire de son employeur dès le premier jour d’arrêt, sans délai de carence.
Par ailleurs, nous partageons avec vous un très bon site d’assistance scolaire fourni gratuitement par la MAIF en complément du CNED https://www.assistancescolaire.com/inscription/parent (Inscrivez-vous comme parent puis rattachez vos enfants)
Pour la continuité pédagogique  les éditions Retz, Bordas et LeRobert. com mettent à disposition des élèves confinés et leur famille une consultation gratuite de l’ensemble de leurs manuels du CP à la 3e (toutes disciplines) ici https://adistance.manuelnumerique.com/
Nous continuons à partager avec vous les informations dés qu’elle nous parviennent.
Nous restons à votre disposition pour tout échange.
Bien à vous.
Article mis en avant

Elections municipales 2020 – La politique scolaire au cœur de l’action municipale

Pour information, vous trouverez en cliquant sur le lien ci-dessous,  le questionnaire élaboré par la FCPE Paris à partir des contributions FCPE (sondage « Votez pour votre motion préférée », événement du samedi 25 janvier 2020, réunions organisées par les UL et CL, contributions directement reçues…) qui a été adressé aux 8 candidats aux élections municipales à la Mairie de Paris.
vous en souhaitant bonne réception,

Questionnaire-fcpe-paris_élections-municipales-2020

Article mis en avant

COMMUNIQUE DE PRESSE FCPE – Gestion de l’épidémie de coronavirus COVID-19 dans les établissements scolaires parisiens

Bonjour,

La FCPE Paris vous prie de bien vouloir trouver ci-joint un communiqué de presse concernant la gestion de l’épidémie du Coronavirus dans les établissements scolaires parisiens.

Vous en souhaitant bonne réception, 

Cordialement.

Page 1 (quality=100) (1)

Article mis en avant

Conseils d’école 2019-2020

CR-conseil-ecole
Voici les comptes rendus des conseils d’école écrits par les élus FCPE pour l’année 2019/2020 : 

MATERNELLE GRANDS CHAMPS ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE 9 PLAINE ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE 11 PLAINE

Trimestre 1 (CR écrit par les élus FCPE) : CE-Maternelle-Trimestre1-FCPE_7Nov2019 

Trimestre 2 : 

Trimestre 3 : 

Trimestre 1 :CE 9Plaine Trimestre 1

Trimestre 2 :

Trimestre 3 :

Trimestre 1(CR écrit par les élus FCPE): CE-11Plaine-Trimestre1-FCPE_4Nov2019 

Trimestre 2 : (CR écrit part les élus FCPE) : CE-11Plaine-Trimestre2-FCPE 27Fev2020

Trimestre 3 :

Article mis en avant

Conseils d’école 2018-2019

CR-conseil-ecole
Voici les comptes rendus des conseils d’école écrits par les directrices pour l’année 2018/2019 : 

MATERNELLE GRANDS CHAMPS ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE 9 PLAINE ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE 11 PLAINE
Trimestre 1 :CE du 1er Trimestre de Maternelle

Trimestre 2 : 

Trimestre 3 : CE du 3eme Trimestre de Maternelle

Trimestre 1 :CE du 1er Trimestre du 9 Plaine

Trimestre 2 : CE du 2eme Trimestre du 9 Plaine

Trimestre 3 :CE du 3eme Trimestre du 9 Plaine

Trimestre 1 :CE du 1er Trimestre du 11 Plaine

Trimestre 2 : CE du 2eme Trimestre du 11 Plaine

Trimestre 3 : CE du 3eme Trimestre du 11 Plaine

Article mis en avant

Du Bruit pour l’école

DuBruitpourLEcole

Agenda de la mobilisation de la semaine contre la loi Blanquer :

 

 

  • Jeudi 18 AVRIL – Journée de grève  des enseignants suivie d’une nuit des écoles. 

 

  • Vendredi 19 AVRIL – Goûter festif & engagé au 19 rue de tourtille.

NuitEesEcoles2

 

Article mis en avant

CR Réunion publique du 13 Novembre Sécurisation et travaux du groupe Plaine grands champs

Suite à un accident survenu le 08 octobre 2018 en maternelle et ayant blessé 3 enfants dont 1 grièvement, une réunion publique s’est tenue le 15 Octobre. La réunion du 13 Novembre, objet de ce CR, fait suite à cette première réunion.

Participants : Mr Le Bars et Mme Hardy (Adjoint à la Maire du 20ème, chargé des Affaires scolaires, de la Réussite éducative et des Rythmes éducatifs, et son adjointe), Mr Cauvin (Directeur de la Direction des Constructions Publiques et de l’Architecture – DCPA), Mr Lajous et Mme Florence Person (Chef de la SLA du 20ème et son adjointe), Mme Delpal (Directrice de la DASCO), M. Larible (DASCO, CASPE 20ème), Mr Baudrier (Adjoint à la Maire de Paris en charge des bâtiments).

Comité de suivi des travaux

Afin de permettre aux parents de suivre les progressions des travaux et des expertises en sécurité sur le groupe scolaire PGC, il a été convenu que le format des rencontres avec les divers services de la Ville évoluerait. Il n’y aura plus de réunion publique, sauf demande expresse, mais des rencontres en comité restreint (Comité de suivi).

Le comité de suivi des travaux a été constitué : 1 représentant élu de chaque association de parents d’élèves des 3 écoles du groupe scolaire y participera. Trois réunions sont prévues : janvier, printemps et avant l’été (dates à programmer).

Programme d’actions de sécurisation et de traitement des malfaçons

La DCPA a élaboré et transmis un document de suivi des interventions réalisées, en cours de réalisation et en cours d’études (disponible sur le site https://plainegrandschamps.com ainsi que les Plans en complément)

Plusieurs remarques relevées à la lecture de ce document:

  • la question du galet/garage à vélo dans la cour n’apparait pas. Elle avait pourtant été évoquée en conseil d’école et M. Le Bars avait accepté de l’ajouter aux problèmes de sécurité (pour la surveillance de la cour).
  • des avancées dans l’investigation des origines des dégradations, notamment concernant l’humidité dans le couloir du bas et dans le mur des toilettes en maternelle (expertise judiciaire en cours)
  • les fissures sur le coffrage de la bibliothèque de la maternelle n’apparaissent pas. Selon un expert technique de la SLA qui a constaté les dégradations, ces fissures sont situées dans un coffrage de type BA13 et ne présentent pas de risque de dégradation/chute.

Principe de fonctionnement de la DCPA : traiter tous les problèmes, les uns après les autres, jusqu’à ce que tout soit résolu.

Une volonté est affichée de traiter les problèmes sans attendre l’application éventuelle de la garantie décennale.

Actions prises concernant les portes à pivot donnant dans la cour (mises en cause dans l’accident)

Les pivots de chaque porte ont été retirés et remplacés par des paumelles.
Une chainette retenant la porte a été installée par ailleurs.
5 portes seront approvisionnées avant les vacances de Noël, et la DCPA est en attente de deux autres portes. L’installation des nouvelles portes est prévue à Noël.

La DPCA est toujours en cours d’investigation sur l’origine de la défaillance de la porte tombée sur des enfants (problème de fabrication ? de pose ? de maintenance ?).

Les actions suivantes ont d’ores et déjà été prises :

  • recensement de toutes les portes à pivot dans les 5000 équipements de la ville,
  • prise de contact avec d’autres collectivités importantes pour les alerter et voir s’ils ont déjà eu ce genre de problème,
  • appel à l’expertise de CSTB (comité/conseil scientifique et technique du bâtiment, organisme d’Etat) et de la fédération française du bâtiment pour avoir un avis indépendant et fondé.

Audit bâtimentaire

La DCPA a lancé un appel d’offre restreint pour la réalisation d’un audit bâtimentaire sur tout le groupe scolaire (l’appel d’offre a été transmis aux associations de parents d’élèves), portant sur le confort, le fonctionnement et la sécurité des bâtiments et installations (document disponible sur le site https://plainegrandschamps.com)
Deux experts indépendants, n’ayant jamais travaillé avec la ville de Paris et recommandés par le réseau d’experts judiciaires, ont répondu à l’appel d’offre restreint.
La DCPA et les élus demandent aux associations de parents d’élèves de choisir l’un des deux experts.
Le démarrage de l’audit est prévu en décembre 2018.

Actions concernant les frontons des portails des 2 écoles élémentaires

Deux sujets techniques sont traités en parallèle : les risques de chutes liés aux fissures observées dans les pierres et les risques d’éclatement des pierres liés à la présence d’eau.

Risque éclatement des pierres :
Ecole 9 plaine : une purge a été effectuée en prévention le lundi 12 Nombre.
Cette purge de pierres a été effectuée avant la période de gel afin d’éviter les éclatements de pierres friables absorbant facilement l’humidité. L’agrafe métallique principale bien que corrodée, ne présentait pas de risque. Néanmoins, en prévention, la SLA a fait tomber les éléments de pierre tenue par l’agrafe.

Ecole 11 plaine : une purge est prévue d’ici fin novembre.
Prochaines actions : Renforcer le fronton. Une intervention sur la couverture du chapiteau sera effectuée : amélioration étanchéité, pose d’un bastaing en provisoire, puis réparation définitive.

Risque de chute lié aux fissures
Les témoins de mouvement posés ne montrent pas aujourd’hui de déplacement notable et donc de risque d’écartement des pierres et de chute. Cette problématique sera suivie en comité de suivi.

Visites de contrôle

Différentes visites de contrôle sont prévues ou ont été réalisées :

  • une Visite d’Architecture Programmée. Elle est obligatoire dans le cas de la prise de fonction d’une nouvelle direction. Elle a pour objectif de recenser les attentes des équipes pédagogique et technique…
    Selon les constats et les besoins, la DASCO puise dans l’enveloppe globale d’investissement partagée sur toutes les écoles. La priorisation de cette enveloppe est donnée à l’entretien courant et au fonctionnement.
  • une commission de sécurité s’est tenue le 19 octobre. Des réserves mineures ont été posées. Pas d’alerte concernant les portes. Le PV de la commission est consultable à l’école.

Expertise judicaire sur les malfaçons liées aux travaux d’extension/rénovation du groupe PGC

La ville de Paris a lancé une procédure auprès du Tribunal administratif (juin 2017) pour établir les responsabilités dans les malfaçons de construction et obtenir des indemnités des entreprises tiers.
L’expertise est en cours (procédure longue).
Un expert judiciaire a été sollicité pour identifier les origines des malfaçons (conception, fabrication, construction).

Enquête interne de la Ville de Paris

La Maire de Paris a diligentée l’inspection générale de la ville de Paris pour effectuer une enquête et identifier les causes et les responsabilités internes dans l’accident causé par la chute d’une porte.

 

Documents :

CR de la réunion publique du 13 Novembre 
Point de suivi des travaux effectué par la Ville de Paris
Complément au document Point de suivi des travaux
Demande d’audit bâtimentaire effectué par la ville de Paris

Compte-rendu de la réunion publique sur
les projets de sectorisation des collèges du sud 20ème
jeudi 13 décembre à l’école élémentaire 9 rue de la Plaine

<Télécharger le compte-rendu>

Jeudi 13 décembre au soir, dans le groupe scolaire Plaine-Grands-Champs, nous avons eu une présentation de la nouvelle version des projets des Mairies de Paris et du 20ème.

Les présentatrices étaient :
Mme Cécile GUIGNARD, Sous-Direction des établissements scolaires à la DASCO (Direction des Affaires SCOlaires)
Mme Florence AUBERT PEYSSON, Bureau de la prévision scolaire, Service du patrimoine et de la prospective, Sous-Direction des établissements scolaires à la DASCO (qui présentait déjà à la dernière réunion à la Marie)
Mme Catherine BITARD, Inspectrice de l’Éducation Nationale de la division 20D (elle s’occupe des écoles, pas des collèges)

La DASCO et la Mairie du 20ème travaillent à un projet pour « favoriser la mixité sociale ».
Pour la DASCO (et les Mairies), la mixité sociale est une formule magique qui va permettre à tous les élèves de réussir. Nous l’avons particulièrement senti ce soir.

En même temps que notre réunion se tenait la même réunion pour l’école Eugène Reisz.
L’école Bouvines était conviée chez nous. Et 4 écoles avaient déjà été visitées cette semaine.
C’est la suite de la concertation.
Elle se terminera jeudi prochain, le 20, lors d’une réunion plénière au collège Jean Perrin, à partir de 18h30.

Le projet sera ensuite finalisé par la Mairie du 20ème et la Mairie de Paris le 10 janvier 2019 avant le vote au conseil de Paris début février 2019.

Les propositions présentées sont conformes à ce qui est écrit dans le doc transmis par les écoles et nous avons un début d’évocation des moyens associés.

La présentation commence par la transformation de Jean Perrin :
– soit à la rentrée 2019, on arrête de faire entrer des 6èmes et on les répartit à Pierre Mendès France, Flora Tristan, Lucie Faure et Hélène Boucher.  Lorsque les actuelles 6èmes finiront leur 3ème (dans 4 ans), le collège sera vide d’élèves ;
– soit à la rentrée 2019, on répartit les élèves de 5ème, 4ème et 3ème dans les collèges Pierre Mendès France, Flora Tristan, Lucie Faure et Hélène Boucher et on ne garde que les 6èmes pour une année de liaison avec des classes dédoublées… avant de les répartir dans les collèges précédents à partir de la 5ème. Cela répond à une demande des parents de l’école Eugène Reisz.

Dans ce projet, la Mairie transforme tout (variante 1) ou partie (variante 2) du collège Jean Perrin en centre de ressources dont le contenu serait défini avec les équipes enseignantes du quartier et les habitants, tous les futurs usagers de ce centre : soutien scolaire, labo de langues…
=> conséquences de cette proposition : les élèves de Bouvines sectorisés sur HB resteraient sectorisés sur HB, les élèves de la Plaine seraient sectorisés sur Lucie Faure et Maurice Ravel uniquement ; pas de moyens supplémentaires car c’est une simple mesure de sectorisation ; perte de la REP de Jean Perrin et pas de gain pour les autres établissements, sauf de nouveaux élèves ; pas besoin de moyens supplémentaires car ces élèves de REP arriveront dans des établissements déjà mixtes ; il y a assez de place pour accueillir les élèves de Jean Perrin, quelle que soit la variante choisie.

Ensuite, le quatuor nous a été représenté : 1 grand secteur regroupant les secteurs de Jean Perrin, Lucie Faure, Hélène Boucher et Maurice Ravel (avec quelques modifs aux bords du grand secteur comme présenté lors de la réunion de novembre). Plaine et la partie de Bouvines sectorisée à HB sont dans ce secteur.

Les familles classeraient les collèges dans l’ordre de leur préférence et déclareraient leur QF (quotient familial). Nous n’avons pas eu de réponse sur la solution imaginée en cas de non déclaration du QF, ce qui s’est déjà produit dans des SMC déjà créés.
L’ensemble des enfants seraient répartis sur une base statistique en 4 groupes égaux en nombre sur la base des quotients familiaux (QF) déclarés allant de QF1 (familles ayant les QF les plus bas) à QF4 (familles ayant les QF les plus élevés). Dans chaque établissement, la DASCO prévoit d’affecter 25% des effectifs de 6ème de QF1, 25% de QF2, 25% de QF3 et 25% de QF4 (les plus élevés).
Si les demandes sont trop nombreuses par rapport au nombre de places pour un collège dans une catégorie de QF, la DASCO utilisera les critères du handicap, du rapprochement de fratrie puis de la distance relative domicile-collège pour finaliser la répartition.
Les affectations des 6èmes seraient connues début juin. Pas possible de faire tourner l’algo avant car il faut traiter les dispositifs particuliers avant (pré-affectation).

Ces dispositifs sont la prises en charge des élèves en situation de handicap et les sections particulières dans les différents établissements :
– CHAT (classe théâtre) à Lucie Faure (pour le moment ouverte seulement aux élèves du secteur de LF)
– section sport à Jean Perrin (qui recrute hors du secteur de JP)
– section internationale à Maurice Ravel (qui recrute hors du secteur de MR, avec test de niveau, il faut que l’enfant soit bilingue, ou assez brillant pour le devenir ou en situation de handicap (hors cours en anglais))
– possibilité de faire de l’Italien à Hélène Boucher (possibilité qui va disparaître d’après des parents présents)
Le recrutement des élèves de la classe théâtre de LF serait fait hors contrainte de QF, avant le passage de l’algo, démontant les efforts de mixité réalisés dans cet établissement depuis des années. Le risque est de revenir à une classe théâtre pour des élèves sélectionnés, isolée des autres sections. La DASCO ne semblait pas au courant des différences de recrutement des différentes sections. La pré-affectation va à l’encontre du vœu de la Mairie de favoriser la mixité sociale dans le quotidien des établissements. Sur le papier, plus de mixité mais pas dans l’ensemble des classes.
Pour cette proposition, il y a des moyens alloués pour les 4 établissements impliqués :
– par la Mairie : alignement des dotations pour les projets éducatifs et par élève sur le mieux disant => alignement sur les établissements REP
+ poursuite des travaux engagés pour améliorer les conditions de travail
– par l’Éducation Nationale : offre éducative harmonisée + alignement des moyens sur REP + 25 élèves/classe

Un parent présent a précisé que la mixité sociale doit s’accompagner d’un soin particulier apporter à la constitution des classes et à la formation des professeurs. De tout cela, il n’a pas été question.

Des parents ont demandé à voter en séance mais les personnes de la DASCO ont précisé qu’elles ne pourraient pas tenir compte de ce vote car elles n’étaient pas décisionnaires. Nous n’avons pas voté.

Nous n’avons pas obtenu de précision sur :
– le projet pédagogique accompagnant ce projet administratif
– la sécurisation des trajets allongés
– qu’en est-il de la réussite scolaire dans les SMC déjà créés ? Est-ce que la mixité a suffi à faire progresser tous les élèves ?
– est-ce que le conseil de Paris a voté contre la fermeture de JP (bruit qui court sur les réseaux dits sociaux) ?
– pour combien d’années seraient alloués les moyens offerts au quatuor ?

La DASCO et l’inspectrice ont répété plusieurs fois que les effectifs baissent à Paris.

La possibilité de mettre les moyens promis à JP et de ne pas changer la secto n’a pas été retenue par la DASCO.

Le format de cette réunion est bien plus adapté aux discussions que celui des réunions plénières.
Il est dommage qu’aucun élu n’ait accompagné les deux personnes de la DASCO.

Article mis en avant

Nos enfants ne sont pas des cobayes !

Courrier rédigé collectivement à l’initiative des représentants de parents d’élèves du collège Hélène Boucher.

Nous, parents d’élèves scolarisés dans des collèges et des écoles publiques du 20e et du 11e arrondissement, sommes tous attachés à la mixité sociale et à la réussite scolaire de nos enfants.

Pour nous, la mixité sociale n’est pas un slogan mais une réalité que nous vivons au quotidien dans nos établissements. La mixité sociale, nous la défendons par ce que nous avons fait le choix du public et non celui du privé.

Tous, nous partageons aujourd’hui les mêmes inquiétudes face aux expérimentations hasardeuses que la mairie semble vouloir, coûte que coûte, mener à la rentrée 2019.

A chaque nouvelle réunion, émerge un nouveau scénario aux contours toujours plus flous et sans aucune information sur la dotation en moyens ou le projet pédagogique : deux trios de collèges, des duos de collèges, un « quatuor » de collèges, la « transformation » de Jean Perrin.

Aucun de ces scénarios ne nous satisfait.

Ces projets risquent de mettre en péril l’équilibre déjà précaire de nos établissements, une nouvelle fois au profit du privé. Ils créent un stress inutile pour nos enfants qui pourraient ne savoir qu’en juin dans quel établissement ils feront leur rentrée -si importante- en 6e.

La mairie et le rectorat ne cessent de répéter que rien ne se fera sans l’adhésion des parents. Elle n’est pas aujourd’hui au rendez-vous.

Aucune décision ne doit être prise sans consultation directe des parents des établissements (écoles primaires et collèges) concernés.

Aussi, nous formulons trois demandes pour repartir sur des bases de discussion plus sereines, sans précipitation et sans stigmatisation :

1) un abandon des projets en l’état (multicollèges quatuor, duo, statu quo , transformation ou fermeture du collège Jean Perrin)

2) un calendrier desserré (besoin de plus de temps de réflexion)

3) une vraie concertation avec tous les acteurs concernés (profs, parents, institutions).

FCPE collège Hélène Boucher
PEEP collège Hélène Boucher
FCPE collège Lucie Faure
FCPE collège Maurice Ravel
LISTE INDÉPENDANTE collège Jean Perrin

 FCPE école Bouvines
LISTE INDÉPENDANTE école Bouvines
LISTE INDÉPENDANTE école Davout
FCPE école Davout
LISTE INDÉPENDANTE école Vitruve
LISTE INDÉPENDANTE école Mouraud
FCPE écoles (groupe scolaire) La Plaine-Grands-Champs
LISTE INDÉPENDANTE APE écoles (groupe scolaire) La Plaine-Grands-Champs
LISTE INDÉPENDANTE école Maryse Hilsz
École Cité Champagne
École 97 rue des Pyrénées

Article mis en avant

Sectorisation des collèges du sud du 20ème arrondissement

Comme nous vous l’avions déjà rapporté, depuis le mois de juin 2018, la Mairie de Paris et celle du 20ème arrondissement mènent actuellement une « concertation » à marche forcée avec pour objectif de modifier la sectorisation des collèges de notre quartier pour augmenter la mixité sociale dans ces collèges.

A l’issue de la réunion du 16 octobre 2018, les deux scenarii suivants avaient été mis en avant par la Marie du 20ème arrondissement :

  • une transformation de Jean Perrin en autre chose qu’un collège (un centre de ressources à destination des collèges du quartier) et répartition des élèves sur d’autres collèges de l’arrondissement : Pierre Mendès France, Flora Tristan, Hélène Boucher et Lucie Faure.

  • un secteur multi-collèges à 4 collèges : Jean Perrin- Lucie Faure-Hélène Boucher-Maurice Ravel dans lequel les élèves seraient affectés dans un des 4 collèges à l’aide d’un algorithme dont les critères changent à chaque nouvelle réunion.

La réunion du 19 novembre 2018 à la Mairie du 20ème arrondissement n’avait pas apporté de nouveaux éléments concrets.

Depuis ces réunions publiques, nous avons rencontré des représentants de parents d’élèves des différents collèges et écoles concernés par les deux scenarii. Ces rencontres ont débouché sur deux courriers adressés aux élus de Paris et du 20ème arrondissement ainsi qu’à l’Académie de Paris :

  • une lettre ouverte rédigée collectivement dans le cadre de l’Union Locale du 20ème arrondissement de la FCPE

  • un courrier rédigé collectivement à l’initiative des représentants de parents d’élèves du collège Hélène Boucher

La réunion à laquelle sont conviés les parents des écoles élémentaires de la rue de la Plaine ainsi que ceux de l’école Bouvines jeudi 13 décembre à l’école élémentaire 11 rue de la Plaine est une nouvelle étape de cette concertation.

Pour poser toutes vos questions à la mairie et au rectorat, pour que le bien être de nos enfants restent au cœur de leurs préoccupations, venez nombreux le 13 décembre !

Article mis en avant

Sectorisation collège Compte-Rendu de la Réunion du 16 octobre 2018

Mesdames, Messieurs,

Nous vous adressons ci-dessous notre compte-rendu de la réunion d’information concernant les projets de sectorisation du collège qui s’est déroulée le 16 octobre dernier en mairie du 20eme.

Les officiels présents étaient Frédérique Calandra (Maire du 20ème) et Alexandre Le Bars (son adjoint aux affaires scolaires), Bénédicte Delpal (directrice de la DASCO), Clément Colin, Mme Piésin (?) et M Fourman (?) de la DASCO, Jean-Michel Coignard (directeur de l’Académie de Paris) et Christelle Gautherot (adjointe du DASEN).

Patrick Bloche, l’adjoint à la Maire de Paris chargé des questions relatives à l’éducation, à la petite enfance et aux familles qui devait venir et s’est finalisé excusé, était représenté.
Sophie Pradinas-Hoffmann (adjointe aux affaires scolaires de la Mairie du 11ème) était là car les changements proposés auront un impact sur cet arrondissement puisque des élèves du 11ème sont sectorisés à Hélène Boucher.

La réunion d’information du 16 octobre arrivait après la réunion de juin où la Dasco nous avait présenté des pistes pas complètement étudiées.
L’audience de juin était restreinte (seuls qq représentants de parents), celle d’hier soir était large : beaucoup de parents (bcp plus d’élémentaires qu’en juin ou nous étions les seuls), beaucoup de directeurs, principaux et proviseurs. Mme Bitard (IEN 20D) était présente.

Les scénarii présentés n’étaient pas les mêmes qu’en juin. Ils ont évolués après les échanges durant
L’objectif affiché est de réduire la part de CSP très défavorisés à Jean Perrin (57% aujourd’hui) pour se rapprocher de la moyenne de l’arrondissement (29 %) (pour mémoire, à H Boucher, 16%,proche de la moyenne parisienne, à L Faure on est plutôt vers 40%)

5 scénarii ont  été présentés :
– 3 binômes : Perrin-Tristan, Perrin-Ravel et Perrin-Boucher. Ils ne suffisent pas à se rapprocher de la moyenne de l’arrondissement en % CSP défavorisés et risquent de provoquer beaucoup d’évitement

– une transformation de Jean Perrin en autre chose qu’un collège (un centre de ressources à destination des collèges du quartier) et répartition des élèves sur d’autres collèges de l’arrondissement : Pierre Mendès France, Flora Tristan, Hélène Boucher et Lucie Faure.

– Un SMC à 4 collèges : Perrin-Faure-Boucher-Ravel  dont la proportion de CSP très défavorisés serait proche de la moyenne de l’arrondissement. Mme Calandra a précisé que ce périmètre pouvait bouger, notamment pour ne pas déstabiliser LF sur lequel ont été faits de nombreux efforts qui commencent à payer (de même qu’à Henri Matisse et Flora Tristan).

On ne parle plus de SMC Ravel-Courteline-Tillion, donc plus de travail inter arrondissement.

Les craintes de déplacement d’enfants de 10 ans à pied avec cartables lourds a été exprimée, ainsi que celle de Jean Perrin de se sentir ghettoisé. Des parents de Jean Perrin ont expliqué que leur collège n’était pas un coupe-gorge et qu’ils aimeraient que les collégiens de Jean Perrin aient accès à des projets culturels.

Beaucoup de questions ont été soulevées et peu de réponses concrètes ont été données pour l’instant. Il y aura des moyens mais on ne sait pas précisément lesquels. Tout cela doit faire l’objet de nouvelles réunions entre novembre 2018 et janvier 2019 d’ici le vote en conseil de Paris au mois de février 2019.

Mme Calandra a affirmé plusieurs fois qu’elle voulait trouver une solution rapide pour désenclaver Jean Perrin mais sans fragiliser les collèges qui vont mieux grâce aux efforts de la Mairie, des équipes et des parents : Lucie Faure, Flora Tristan et Henri Matisse.

Les discussions ont vite tourné vers les scénarii 4 et 5. La mairie ne s’attendait manifestement pas à ce que l’option 4 soit acceptable pour nous. Ils vont donc l’étudier davantage.

Les questions de moyens et calendrier ont été citées, mais les réponses n’ont pas été très engageantes :
– effectifs des classes alignées sur le mieux disant,

– renfort en personnels pour assurer le climat scolaire

Les représentants de la mairie ont fait évoluer leur réflexion après notre réunion de juin pour proposer des solutions alternatives
Ils ont dès le début annoncé d’autres réunions et ont donc a priori bien prévu de faire une réelle concertation constructive.

Nous profiterons des autres réunions pour formuler nos demandes d’accompagnement si un tel projet se concrétisait : par exemple renfort des offres pédagogiques (par exemple classes bilangue, classes à horaires aménagés théâtre, musique, danse…), stabiliser le personnel enseignant pour inscrire dans la durée les projets dans les collèges, moyens en termes de sécurité sur la voie publique (et pas que dans les établissements, la mairie ne s’est pas prononcée sur le sujet).

Vos élus FCPE Plaine-Grands Champs

Télécharger le CR

 

Article mis en avant

Elections du Vendredi 12 Octobre 2018

Liste des élus

Ecole maternelle

Ecole élémentaire 9 Plaine

Ecole élémentaire 11 Plaine

DOUTHE Mathilde  (Co-présidente)

MIGUEL Sonia

DOUNIOL Ariane

CASELLATO Séverine

CANETTY Yaël

 

TURCO Nadège (Co-présidente)

MARANO Christelle

CARBONEL Julie

MELI Alessandro

SCHWOB Dominique

STOLTZ Gabriel (Co-président)

POPPER Aurélie

MIGUEL Sonia

HAUZI Sandrine

DOUTHE Mathilde

Elus_Maternelle_2018-2019Elus_9Plaine_2018-2019Elus_11Plaine_2018-2019

Liste des suppléants

Ecole maternelle

Ecole élémentaire 9 Plaine

Ecole élémentaire 11 Plaine

SCHWOB Dominique

RANTRUA JOLIVET Nadège

ATES Vébouche

THABET Soraya

THEBERT Marianne

Simon BLANCHARD

Séverine CASELLATO

Sabrina RAUGEL

Aude FRAIOLI

Fatima FERSADOU

HADJI-LAZARO Juliette

ADINE-VIGER Sophie

RANTRUA Nadège

THEBERT Marianne

ARCHIMBAUD Laurent

 

 

 

Une équipe unie et solidaire

Un engagement local s’appuyant sur la force et l’expérience d’une association nationale pour une école publique, laïque
et citoyenne

elections2018

Liste des candidats pour la FCPE

 

 

Article mis en avant

Cagnotte Alicia

Les parents d’élèves de l’Ecole Maternelle organisent une collecte pour Alicia et ses parents.
Vous pouvez déposer vos dons dans une urne qui sera à votre disposition dans le hall d’entrée de l’école ou par internet en cliquant sur le lien suivant:

https://www.leetchi.com/fr/Cagnotte Alicia

La collecte sera remise directement à la famille ce Vendredi.

Merci de nous aider à récolter plus de dons, Partagez cette cagnotte !

Merci à tous !

Article mis en avant

Discours tenu lors de la Réunion Publique du 15 Octobre 2018 suite à l’accident survenu en Maternelle.

Télécharger le Texte

Mesdames, Messieurs

Je prends la parole au nom de l’union locale FCPE Plaine-Grand Champs. Nous sommes des parents qui ce soir souhaitons exprimer notre émotion, notre angoisse, notre colère mais aussi notre détermination.

Car nous sommes émus et bouleversés devant le drame qui s’est déroulé la semaine dernière ? Comment ne pas être touchés à l’évocation de ces enfants blessés dont une petite fille, qui l’a été grièvement et sort tout juste de l’hôpital ?

Comment ne pas penser au quotidien des enfants avant le drame, sur qui pesait cette menace invisible ? La victime aurait pu être n’importe lequel de nos enfants, et ce, depuis de nombreuses années. Comment alors ne pas se demander si cela aurait pu être évité ?

Mais surtout, et dorénavant, comment ne pas vivre avec l’angoisse du quotidien pour les enfants qui continuent à emprunter des portes similaires et dont rien ne nous certifie qu’elles ne sont pas tout aussi dangereuses ?

Regardez l’état de cette école ! Rien que concernant les portes, il suffit de longer le couloir et que trouve-t-on ? Depuis la rentrée, deux portes condamnées suite à des accidents et une porte menant à la cantine rafistolée laissant entrer le froid et le vent par un entrebâillement non protégé après un incident.

Et que dire d’avoir laissé dans l’arrière-cour, facilement accessible, la porte dégondée posée à même le sol sans protection. Attendait-on un autre drame ?

Tout cela ajoute à notre colère exacerbée, dès après le drame, par la lecture dans la presse de propos erronés qu’il s’agisse de l’état des enfants ou de la réalité de la sécurité sur les portes de cet établissement.

Comment est-il possible de faire passer le message du « plus de peur que de mal » ?

Avez-vous pensé aux familles et aux enfants touchés, avez-vous revu l’historique des travaux dans cette école ?

Notre colère et surtout notre incompréhension se nourrissent aussi de la stratégie de communication qui a été mise en place par l’équipe éducative sous ordre d’instances supérieures. Ne pas trop en dire pour ne pas effrayer les parents, a-t-on entendu ?

Peine perdue, il n’y a rien de pire que de ne pas associer les parents dans de telles circonstances au premier chef desquels les représentants des parents d’élèves. Car il ne faut pas oublier que nous faisons partie de la mémoire de l’école.

Et cet événement a fait remonter de nombreux souvenirs certainement pas les plus heureux.

Il nous a semblé important pour la bonne compréhension de tous d’en faire une rapide rétrospective. Car l’état même de cette école pose question depuis 6 années maintenant et laisse aux parents un sentiment amer de n’avoir été que peu entendus et souvent écartés des décisions.

La livraison des travaux n’a pas été un long fleuve tranquille et les ennuis divers de malfaçons perdurent encore aujourd’hui.

En novembre 2012, l’entrée des élèves et du personnel dans les nouveaux bâtiments ne s’est pas faite sans surprise : ventilation bruyante, impossibilité d’ouvrir les fenêtres d’une classe, vis et matériaux de chantier encore présents dans la cour, évacuation d’une toiture décrochée, robinets des sanitaires inadaptés à la taille des bras de nos enfants, revêtement au sol dangereux et inadapté à une structure scolaire, il aura cependant fallu attendre 2 ans pour leur retrait.

Nous passerons rapidement sur la qualité de l’air dans des classes, qui aura nécessité de déménager des élèves le temps de trouver une solution pour ventiler les solvants nocifs.

Un mois après avoir intégré les locaux, en décembre 2012, apparaissent les premières infiltrations, qui ne sont pas allées en s’arrangeant avec les années. La moisissure semble avoir élu domicile dans notre école, et malgré nos relances et, nous le savons, celles des directeurs et directrices successifs rien n’y a fait. Le même mois, un luminaire est tombé sur le directeur et des fissures sont apparues sur certains murs.

En 2013, rien ne s’arrange, les infiltrations continuent et trouvent de nouveaux recoins, notamment entre l’école maternelle et l’élémentaire du 11 Plaine, ainsi qu’entre le nouveau et l’ancien bâtiment de la maternelle. Elles sont toujours bien installées et même de plus en plus présentes. Tout comme les fuites de la toiture dont le possible passage par des installations électriques nous interroge fortement.

Mais ce n’est pas le pire, dès la livraison des travaux, la porte entre la cantine et la cour tombe lors de la première manipulation. Elle sera condamnée, réparée mais enlèvera une des issues de secours à l’établissement. Cette même porte qui a encore récemment connu des problèmes.

Les parents FCPE, mobilisés sur les deux premières années, demandent des réunions de suivi de chantier à plusieurs reprises et sans retour positif. Pourtant, dans l’une d’elles en 2013 nous avions signalé la chute d’une nouvelle porte cette fois-ci sur la gardienne entre le Hall et la Cour. Porte qui aujourd’hui continue d’être empruntée.

La porte mettra 1 mois à être réparée.

Et ce n’est pas fini, en mai 2013, une 3e porte tombe sur une ASEM dans le couloir allant de la cantine au hall.

En juin 2013, nous avons assisté à une réunion de suivi de chantier. La solution proposée pour le problème des portes fragiles est alors d’installer des bloque-portes pour limiter leur ouverture à 90°. En effet, il semblerait que ce soit l’amplitude de l’ouverture trop importante qui pose problème et entraîne leur chute. Il est également préconisé de laisser les petits battants ouverts pour le passage des enfants.

Il a fallu attendre 2018, plusieurs jours après l’accident, pour que ces fameux bloque-portes soient installés. Vous conviendrez qu’en néophytes nous aurions pu penser à des dispositifs sophistiqués intégrés au chambranle. Cependant, ce sont des bacs à fleurs en bois qui ont été d’abord installés, bacs à fleurs qui ne sont pas scellés au sol et qui pourraient être déplacés mettant à nouveau en péril la sécurité des enfants et personnels de l’école.. Les chaînes qui ont finalement été mises en place sont-elles plus qu’un bricolage supplémentaire et suffisent-elles à assurer la sécurité ? Est-ce réellement adapté à un passage emprunté plusieurs fois par jour par des centaines d’enfants ?

 

Donc, déjà en 2013, le dispositif des portes à connu par trois fois des défaillances et pourtant, depuis, rien n’a été fait pour changer ces portes identifiées comme dangereuses il y a 5 ans.

Comment ne pas être en colère dans ces circonstances ?

Aujourd’hui, nous sommes en colère car cet accident aurait certainement pu être évité

Mais nous sommes aussi très inquiets pour la sécurité de nos enfants. Après cet accident, pouvons-nous continuer les amener sans avoir peur de ce qu’il peut leur arriver ?

De plus, nous avons depuis lundi dernier fait quelques recherches et il semblerait que notre cas ne soit pas isolé et que des portes similaires soient déjà tombées auparavant dans d’autres établissements. Nous continuons nos recherches mais nous aimerions de la mairie des éléments tangibles et clairs à ce propos.

J’arrêterai là l’énumération des malfaçons de cette école. Depuis, 2013, il n’y a pas eu une année sans que nous ne sollicitions les services de la mairie, à notre seule initiative mais aussi en lien avec la direction de l’école et les enseignants. Pas une seule année où des travaux liés à la rénovation ne sont pas menés, d’autres sont reportés à une date ultérieure ou tout simplement mis de côté.

Et notre détermination reste intacte voire même s’est renforcée. C’est pourquoi, depuis la semaine dernière, nous avons centralisé l’ensemble des pièces, échanges, compte rendu de rencontres, photos retraçant les 6 années de mise en service de la nouvelle école. Nous les tenons à votre disposition si vous le souhaitez et à la disposition des personnes menant l’enquête.

Nous sommes déterminés, car il nous est parfois arrivé d’entendre que notre école faisait partie des écoles privilégiées et que pour cela nous devions nous satisfaire de ce que nous avions.

Nous ne pensons pas que les familles touchées par ce drame se sentent privilégiées ce soir.

Nous ne pensons pas, au vu, de notre dossier que l’on puisse parler de privilège de vivre dans une école dont de mémoire de FCPE, il nous a été dit que nous étions l’exemple de ce « qu’il ne faudrait jamais plus faire dans d’autres écoles ».

Nous avons la volonté d’être utiles mais aussi engagés.

Utiles pour faire avancer la question de la sécurité de cette école. Il est urgent d’associer les parents élus à ce dossier. Cela fait 10 jours que vous nous en excluez ou temporisez (mairie comme éducation nationale). L’approche des vacances ne fera pas faiblir notre volonté.

Engagés pour que la lumière sur les responsabilités soit faite.

Engagés pour accompagner les familles si elles le souhaitent ; pour que des actions concrètes soient réalisées afin de sécuriser l’établissement et assurer la sécurité de nos enfants.

C’est pourquoi, nous demandons qu’un audit soit conduit conjointement entre la mairie de Paris et l’inspection académique pour identifier la nature précise des défaillances organisationnelles. Pourquoi alors que les portes posaient régulièrement des problèmes, une solution globale n’a-t-elle pas été mise en œuvre ? Nous demandons qu’un état des lieux précis soit fait sur les portes qui connaissent des défaillances régulières et que le dispositif soit totalement remplacé pour un dispositif sécurisé et adapté à un établissement scolaire.

Comment se fait-il que des questions de sécurité de ce type puissent être négligées, puis oubliées jusqu’à un accident ? Qu’en est-il des autres réparations indispensables ?

Nous demandons, de plus, que soit organisée urgemment une commission de suivi des travaux et de sécurité pour la maternelle avec les services compétents de la mairie et que cette dernière s’élargisse tant que cela s’avérera nécessaire sur l’ensemble du groupe scolaire. Nous demandons qu’elle soit échéance mensuelle et ouverte à l’ensemble des parents d’élèves élus.

Aux côtés de cette commission, nous demandons qu’un autre audit de sécurité global soit réalisé par un organisme indépendant.

Nous vous remercions de votre attention.

 

Article mis en avant

Cycle de conférences : les parents et l’école

Chers parents,

Des conférences sont organisées par la ligue de l’enseignement

Thèmes

– Harcèlement en milieu scolaire

– L’enfant et les écrans

– Transition scolaire : passage en CP, en 6e, en Seconde

– Et un dernier thème à définir en fonction des demandes de terrain

 

AGENDA

Samedi 6 octobre 2018, 10h-12h • PARIS 20e • 63 Rue de Buzenval • Centre Ken Saro Wiwa •

Samedi 6 octobre 2018, 16h-18h • PARIS 13e • 24 Rue Daviel • Centre Daviel •

Vendredi 12 octobre 2018, 18h30-20h30 • PARIS 19e • 15 Rue Mathis • Centre Mathis •

Samedi 13 octobre 2018, 16h30-18h30 • PARIS 9e • 24 Rue de Rochechouart • Centre Valeyre •

Samedi 10 novembre 2018, 16h30-18h30 • PARIS 12e • 3 Rue d’Aligre • Maison des ensembles

 

Conférence sur le harcèlement

Agenda des Conférences sur la parentalité

Ligue de l’enseignement

Article mis en avant

Visite des ateliers sur les Temps d’Activités Périscolaires (TAP) au 11 rue de la plaine le 23 mars 2018

Télécharger le compte-rendu

La responsable est Nathalie Garibo nous a expliqué que les TAP accueillent entre 12 et 18 enfants chacun. Outre les animateurs, il y a une accompagnatrice qui emmène les enfants au centre d’animation avec l’animateur de l’atelier et aussi une animatrice qui s’occupe des enfants handicapés.

Elle nous a expliqué comment sont assurés les remplacements en cas d’absence :

Elle dispose d’un vivier d’animateurs ville de Paris qui peuvent assurer les ateliers.

En revanche, pour ce qui est des ateliers via les associations, elle n’a pas ou peu de possibilité. Les intervenants ne préviennent pas toujours ou les associations n’ont pas d’intervenant pour remplacer. Heureusement les absences ne sont pas fréquentes.

Le principe est que ce sont les enfants qui choisissent leurs ateliers.

Deux ateliers sont à l’année: chorale et danse contemporaine mais peuvent être rejoints en cours éventuellement.

Pour les autres, les enfants font fin décembre 3 choix pour le 2eme et le 3eme trimestre.

Il y a toujours possibilité de s’arranger si les enfants n’aiment pas l’activité qu’ils ont choisie.

Globalement, tout fonctionne bien dans une ambiance sereine et agréable. Les enfants s’y plaisent et les animateurs semblent vraiment impliqués.

Les enfants sont plutôt calmes, parfois ils ont l’air fatigués (c’est vendredi après-midi)…

Des animateurs vont chercher les enfants dans les classes à 15h et les descendent en récré jusqu’à 15h20.

Il est arrivé une fois ou deux que l’animateur oublie d’aller chercher les enfants à la fin de la classe et donc qu’ils loupent la récré

Le souci principal est celui des locaux: comme il pleuvait par exemple, les groupes qui devaient être dehors (jeux sportifs des CP et des CM) ont été regroupés dans le préau du 9 et le gymnase du 11, doublant donc le nombre d’enfants présents dans ces espaces qui ne sont pas énormes.

Le bruit engendré par les 30 enfants dans le gymnase qui font des tirs de panier de basket est très gênant pour le cours de danse à côté….voire insupportable pour l’animatrice, 2 garçons ont choisi cet activité.

Les ateliers accueillent des enfants du 9 et du 11. Hervé, le BCDiste qui anime l’atelier « posters » a adapté les activités assez différenciées selon l’âge des enfants (pixel art ou travail aux carreaux).

En chorale, il y a un accompagnateur au piano. Ils font un échauffement … etc avant de chanter.

En couture, il n’y avait que des filles… Celles qui avaient fini lisaient, il semble que sur le 3e trimestre 3 garçons aient choisi cette activité, c’est un petit pas vers la mixité.

En jeux de société, c’est tranquille, détente et repos. En « kids coding »

L’animatrice essaie de proposer autre chose que des jeux…mais c’est assez compliqué pour elle.

En hip hop, les enfants semblent avoir déjà acquis pas mal de choses. c’est mixte.

Le lieu (préau) n’est pas adapté pour se mouvoir par terre,  se concentrer etc (carrelage,

passage…).

Nous n’avons pas été au centre d’animation voir l’atelier cirque.

Article mis en avant

Visite des ateliers sur les Temps d’Activités Périscolaires (TAP) au 9 rue de la plaine le 09 mars 2018

Télécharger le compte-rendu

10 ateliers organisés sur les temps périscolaires. 18 enfants max par atelier.
Certains ateliers sont communs au 9 et au 11 plaine.

Les ateliers sont organisés soit par niveau, soit mixent plusieurs niveaux.

 

Horaires : 15H20-15/30 → 16H20/16H30

 

Projet et programmes éducatifs :

L’équipe éducative de l’école, en concertation avec la l’éducation Nationale, la ville de Paris, la DDCS et la CAF élaborent le Projet Educatif du Territoire. Il est construit pour 3 ans, et chaque année les objectifs peuvent évoluer. Il contient 2 volets :

  • Pédagogique, applicable sur tous les temps hors scolaire (TAP, centre de loisirs, études…)
  • Fonctionnement

Chaque animateur élabore un programme pédagogique pour l’atelier qu’il anime, avec parfois l’écriture d’un déroulé de séance.

 

Localisation des ateliers: rez-de-chaussée (préau, bibliothèque, salle informatique, salle centres de loisir, cours de récréation). 3 ateliers sont organisés dans les classes. Afin de ne pas utiliser toujours les mêmes classes, un roulement est mis en place.
Choix des ateliers:

Les enfants choisissent leur atelier en début d’année (6 ateliers au total, 2 par trimestre). Ils disposent de 3 séances pour valider leur choix (période d’essai). Au bout de ces 3 séances, si l’atelier ne les intéresse pas, ils ont la possibilité de changer d’atelier. A la fin de chaque trimestre, la REV demande à chaque enfant de confirmer son choix pour l’atelier suivant. Soit il valide son choix, soit il le modifie. Si l’enfant souhaite poursuivre l’atelier qu’il vient de suivre, et dans la limite des places disponibles, il en a la possibilité.

 

Animation des ateliers :

Chaque animateur anime 1 atelier toute l’année.

Les animateurs sont soit des intervenants extérieurs (associations), soit les animateurs des centres de loisirs.

 

Matériel et consommables :

Les associations fournissent le matériel et les consommables des ateliers qu’ils animent.

La Ville de Paris finance le matériel et les consommables des ateliers animés par les animateurs de la ville.

La REV équilibre son budget entre des consommables de qualité standard et des consommables de qualité supérieure (hors catalogue ville de Paris).

 

Les ateliers :

Les ateliers sont organisés pour la plupart au 09 plaine, et certains d’entre eux au 11 plaine.

 

Ateliers Niveaux
A la découverte de l’image photo Participation d’enfants de CE1 et de CM2
Je lis aux oreilles Au second trimestre, enfants de CM1 et CM2

Au dernier trimestre, enfants de CP/CE1

Couture et scrapbooking Tout niveau
Atelier théâtre Au second trimestre, enfants CP/CE1
Origami CP au CE2 au second trimestre, en salle info du 11 plaine
Dessin  
Chorale Vendredi  au 11 plaine:

CE2/CM1/CM2

Mardi au 9 plaine : CP/CE1

Atelier chorale : Les enfants sont inscrits pour toute l’année

Danse contemporaine
Jeux de société 11 plaine
Atelier jeux sportifs Vendredi : CP du 9 et du 11 plaine, au 9 plaine et les CM1/CM2 au 11 plaine
Atelier jeux sportifs Mardi et vendredi  au 9 plaine: CP/CE1
Atelier cirque Pour les CE1

 

L’équipe éducative :

Ville de paris Juliette, Yugurten, Aïssatou, Christian
Associations partenaires Céline, Apolline, Olivier, Thomas, Anne-Cécile
Conservatoire du 20eme Fanny et Nicolas
BCDistes Line-Rose (9 plaine), Hervé (11 plaine)
Educateurs sportifs Ville de Paris Sandy

 

En fin de trimestre, certains ateliers présentent leurs travaux à d’autres enfants.

En fin d’année, journée portes-ouvertes où les parents sont invités.

1 représentation de l’atelier chorale en fin d’année au conservatoire de Paris.

 

Les Sorties :

Il n’y a pas de sorties prévues sur le temps des TAP pour l’année 2017/2018.

 

Accueil des enfants porteurs de handicap

Un poste dédié aux enfants porteurs de handicap est pourvu sur tous les temps d’accueil TAP. Le nombre d’enfants accompagnés varie suivant les temps et les jours.

 

Gestion des absences des animateurs :

En cas d’absence d’un animateur, la REV fait appel à un éducateur de l’équipe qui  n’est pas posté. Certains animateurs vacataires ne travaillant pas en effet sur tous les temps, ils peuvent effectuer des remplacements.

Par ailleurs, une cellule de remplacement existe au sein de la circonscription en cas de problème de remplacement non résolu par le terrain.

La REV peut elle-même assurer les remplacements en cas de besoin, en particulier sur certains ateliers TAP ou lors de l’étude et des temps interclasses.

En dernier recours, il y a la possibilité de répartir les enfants dans d’autres ateliers. Le cas est rare.

 

Lors de cette visite, nous avons constaté entre 14 et 16 enfants par atelier. Dans chaque atelier, les enfants étaient intéressés, les animateurs impliqués, et l’ambiance détendue. La répartition spatiale des ateliers évite les cohues dans un même endroit.

Selon les ateliers et les techniques utilisées, les animateurs contribuent peu ou prou à la réalisation des objets créés.

Article mis en avant

Visite des ateliers sur les Temps d’Activités Périscolaires (TAP, 15h-16h30) en maternelle vendredi 9 février 2018

Télécharger le compte-rendu

Fatima Fersadou et Sonia Miguel, parents FCPE, ont visité les ateliers TAP en présence de la REV (Responsable Educative de la Ville) Sandrine Schären.
Ce jour-là, il y avait 192 enfants participant à ces ateliers, 14 enfants seulement
étaient sortis à 15h00.

4 animateurs étaient absents (Suzanne, Julie, Elodie et Amélie) et il y avait 4
remplaçants (Djouba, Zeli, Adam et Sabrina).
De 15h à 15h30, les enfants ont eu 1/2 heure de jeux sportifs encadrés : le premier
temps, les MS et le GS, et ensuite, ils intervertissent avec les PS.

Ensuite, les classes sont réparties en 2 groupes : dans la mesure du possible, 1
groupe dans la classe et l’autre soit dans le préau, soit dans la salle de motricité. Pour
certaines activités, les PS peuvent se séparer en utilisant les dortoirs. Pour certaines
classes, les 2 groupes sont dans la même salle faute de place. La bibliothèque est
réservée aux ateliers lecture mis en place par Élodie, la référente EPL (Espace
Premiers Livres). Élodie était absente le jour de la visite et la bibliothèque était utilisée
par un groupe de GS2 avec Aurore. Les GS et les MS ont choisi entre 2 ateliers au sein
de leur classe pour le trimestre 2.
Liste des projets par classe :

MS/GS 1 (Pierre) Animateurs : Aïssé et Suzanne
Suzanne étant absente, Djouba était sa remplaçante.
Projet classe : Atelier ludique et Origami
Aïssé : mosaïque
Suzanne : origami
(le jour de la visite, tous les enfants étaient dans la même classe)

GS 2 (Véronique) Animateurs : Aurore et Nadine
Projet classe : Découverte du monde et Activités manuelles autour des 4 saisons
Ce projet est respecté : Aurore était à la bibliothèque avec un groupe et ils lisaient « Je
découvre les enfants du monde » ; Nadine était dans la classe et les enfants réalisaient
une maquette sur l’hiver.

GS 3 (Sylvie) Animateurs : Julie et Chainaze
Julie étant absente, Zeli était sa remplaçante.
Projet classe : Arts plastiques et Bricolage
Le jour de la visite, le groupe de Zeli était dans la classe pour faire du coloriage et le
groupe de Chainaze était dans le préau en activité manuelle et gros lego.

MS 4 (Charlotte) Animateurs : (mardi) Gelda et Agnès, (vendredi) Gelda et Aida
(intervenante de l’association DULALA)
Projet classe : (mardi) ludothèque ou Jardinage, (vendredi) ludothèque ou l’association
« Dulala » qui est sur place et imposée par la mairie
Ce vendredi, le groupe de Gelda était dans la classe pour des jeux libres et un groupe
d’Aida était dans le préau avec l’association Dulala.

MS 5 (Stéphanie) Animateurs : Martine et Amélie
Amélie étant absente, elle était remplacée par Adam.
Projet classe: activité manuelle autour du cirque et atelier autour des 4 saisons

Atelier coloriage avec Adam et Atelier masque clown avec Martine
(le jour de la visite, tous les enfants étaient dans la même classe)

PS/MS 6 (Julie) Animateurs : Seloua et Thérèse
Projet classe: Éveil musical et activités manuelles
(le jour de la visite, tous les enfants étaient dans la même classe)

PS 7 (Anita) Animateurs : Lyana et Elodie
Elodie étant absente, elle était remplacée par Sabrina.
Projet classe: Jeux/éveil et détente et Espace Premier Livre
Le groupe de Sabrina faisait des coloriages et celui de Lyana une activité manuelle
avec des perles.
(le jour de la visite, tous les enfants étaient dans la même classe)

PS 8 (Valérie) Animateurs : Ouiza et Julie
Projet classe: Jeux/éveil et détente
Un groupe écoutait des musiques enfantines et l’autre groupe faisait de la peinture et
de la pâte à modeler.
(le jour de la visite, tous les enfants étaient dans la même classe)

PS 9 (Anna et Manon) Animateurs : Alya et Aurélie
Projet classe : Jeux/éveil et détente
Le groupe d’Alya faisait de la peinture et des pochoirs maisons et l’autre groupe
fabriquait des couronnes.
(le jour de la visite, tous les enfants dans la même classe)
Dans l’ensemble, les thèmes sont respectés mais malheureusement, quand il y a des
remplaçants, il n’est pas évident de continuer les projets commencés.
Les enfants étaient très calmes dans l’ensemble.

Beaucoup d’animateurs fixes aiment et adorent ce qu’ils font.
Les groupes avec l’association « Dulala » (MS et GS) ont pu choisir ce trimestre leurs
ateliers au sein de leur classe.

Article mis en avant

Absences répétées 9 Plaine alerte de la FCPE à l’Inspectrice

Message de la Vice-Présidente FCPE Plaine Grands Champs à Inspectrice Mme BITARD

Le 14 Mai 2018

Courrier pour absences CP du 9 plaine


Madame l’Inspectrice,

Nous vous adressons ce message pour vous faire part d’observations reçues de la part des parents d’élèves du CP-B, 9 rue de la Plaine.

Nous savons votre engagement pour intervenir lorsque des difficultés apparaissent dans notre groupe scolaire. Cela a été à nouveau le cas en ce début d’année et vous avez su répondre à notre inquiétude en assurant le recours à une seule et même institutrice lors des absences répétées de Madame XXX.

Ce remplacement stable a été bénéfique aux enfants et nous (FCPE et parents d’élèves) vous en sommes reconnaissants.

Par ailleurs, l’engagement remarquable de Madame Truchot et l’écoute des 2 maîtresses aident au quotidien à surmonter les problèmes.

Toutefois, il subsiste encore plusieurs difficultés que nous souhaitons vous soumettre :

–        La classe de CP-B a cumulé un retard d’un mois (il y a plusieurs leçons/révisions de retard par rapport aux autres classes)

–        Il n’y a quasiment plus eu de cours d’anglais depuis les premières semaines de l’année scolaire

–        Le système avec 2 maîtresses n’aide pas du tout à un suivi continu des enfants et conduit à de la déperdition d’informations et à une certaine perte d’efficacité

– Il est important aussi de noter que ces difficultés sont à cumuler avec du retard rencontré pour un quart des élèves de cette classe suite à une année très compliquée de grande section à la maternelle Grands Champs (nous avions suivi de près avec vous l’exclusion du maître-stagiaire de GS1 et son remplacement en avril 2017).

Dans ce contexte, nous vous remercions de rester attentive à l’évolution de ces élèves tant pour cette fin d’année que pour l’année de CE1 à venir.

Vous remerciant à nouveau pour votre soutien, veuillez agréer nos meilleures salutations.

Pour la FCPE Plaine Grands Champs 

 

Article mis en avant

Visite de la cantine de maternelle et du goûter le vendredi 9 février 2018

Mme Fatima Fersadou, Mr Edouard Marano et Mme Sonia Miguel, parents FCPE, ont visité la cantine de maternelle au moment du repas avec la REV (Responsable Éducative de la Ville) Mme Sandrine Schären et de la Responsable cuisine Esther.

Télécharger le compte-rendu de la visite

Ce jour-là, 5 animateurs fixes sont absents et ont été remplacés par 3 animateurs. 2 Asem sont absentes.

Il y avait 206 enfants à la cantine.
A la cantine, 1 animateur accompagne 16 enfants.
2 à 3 cantinières s’occupent du repas.

Menu du jour : sauté de bœuf Bourguignon, semoule bio, fromage frais avec sucre et salade de fruits frais maison
Le menu est présenté chaque jour à tous les enfants avant d’être servi.

Les parents ont goûté tous les plats et le repas s’est avéré chaud et bon.

Concernant l’eau, les animateurs remplissent les verres. Les enfants boivent et sont resservis.
Le pain était frais, coupé en tranches à volonté des enfants.
1er service de 11h30 à 12h15 pour toutes les PS, MS6 et GS3.

Les animateurs présents sont : Mella, Lyana, Selloua, Thérèse, Alya, Sabrina (remplaçante ), zeli (poste supplémentaire), Adam (remplaçant), Fanny, Ouiza, Julie (mal entendante et qui apprend la langue des signes aux enfants sur l’heure du repas quand elle les sert et aussi les invite à manger ou à boire).

2ème service de 12h30 à 13h15 pour les MS 4 et 5 et les GS 1 et 2. 

Les animateurs présents sont :  Aïssé étant en sorti avec la classe Pierre, elle a été remplacée par Djouba, Salima, Aurore, Nadine, Martine, Agnès, Shainaze.

Les parents ont été agréablement surpris par le calme pendant le déjeuner.

La salle est organisée en 4 files de tables de 18 places, 3 files de tables de 12 places et enfin 3 tables de 4 places. Les tables et les chaises sont les mêmes pour toutes les sections.

La vaisselle (assiettes, verres et broc d’eau) est en plastique.

Sur le 2ème service, certains enfants sont volontaires ou choisis pour aider à mettre la table pour qu’ils puissent tous allez déjeuner.

Le roulement entre les 2 services se fait de façon fluide. Les enfants ont le temps de manger et ne sont pas pressés de sortir de table.

Activités avant ou après le déjeuner :

Pendant les 2 services, les sections qui ne déjeunent pas se répartissent sur plusieurs activités :

  • un groupe de MS est dans la cour, malgré la chute de neige, accompagné d’Agnès.
  • deux groupes de MS et GS sont dans la salle de motricité accompagnés de Martine et d’une remplaçante. Ses deux groupes échangent les activités.
  • et un dernier groupe de GS est dans le préau accompagné de Salima et d’Aurore.

En général, Elodie prend un petit groupe de GS et les emmène à la bibliothèque (EPL, Espace Premiers Livres) mais malheureusement elle était absente ce jour-là.

Aujourd’hui, à la fin du 2ème service, les enfants, exceptés les PS qui sont à la sieste, sont tous réunis dans le préau avec Pierre et Julie qui font une petite animation sympa et relaxante.

La sieste pour les PS :

A la fin du 1er service, les enfants de PS vont au dortoir ; la MS 6 et la GS3 vont en salle de motricité pour un temps de relaxation d’une durée de 10 minutes avant de démarrer les activités.

PS/MS 6 (JULIE)
16 ENFANTS DORMENT À 12H30 ET 3 AUTRES ENFANTS ARRIVENT POUR LA SIESTE À 13H30 MAIS PAS TOUS EN MÊME TEMPS CE QUI EST TRÈS GÊNANT

PS 7 (ANITA)
25 ENFANTS DORMENT À 12H30

PS 8 (VALÉRIE )
22 ENFANTS DORMENT À 12H30

PS 9 (MANON et ANNA)
26/27 ENFANTS DORMENT À 12H30 ET 2 ENFANTS (UNIQUEMENT LE JEUDI) ARRIVENT POUR LA SIESTE À 13H30

Au goûter :

Il y a environ 80-90 enfants.

1 seule cantinière prépare tous les goûters.

Menu : pain/fromage(Kiri), pomme coupée en tranches, eau

Animateurs présents : Martine, Mella , Seloua, Aurore et 2 remplaçantes (Zeli et Alya) car certains animateurs fixes ou remplaçants ont du partir tôt pour cause d’intempéries.

Contrairement au déjeuner, le goûter était très agité.

Il restait 4 baguettes non consommées à la fin du goûter, quel gâchis ! Que faire ?