Réunion du 23 janvier sur le devenir des écoles 9-11 Plaine à la rentrée 2017/2018

Suite à la réunion du 5 janvier en présence de l’inspectrice et des directrices, lors de laquelle les élus APE-PC et FCPE ont découvert le changement envisagé pour la prochaine rentrée, ces derniers ont sollicité une réunion complémentaire pour préciser certains points.

Cette réunion s’est tenue le 23 janvier en présence des directrices des écoles élémentaires des 9 et 11 rue de la Plaine (9 Plaine et 11 Plaine) Mesdames Truchot et Sauvage, et 6 représentants des associations de parents d’élèves APE-PGC et FCPE.

Les directrices, qui avaient été destinataires du compte-rendu transmis aux parents, ont tenu à expliquer la soudaineté de cette décision :
– commandes de matériel pour 2017-2018 : la mairie de Paris demande aux écoles de réaliser les commandes pour l’année suivante, au mois de janvier. Elle divise en 3 groupes l’ensemble des arrondissements, et, cette année, le 20eme arrondissement faisait partie du 1er groupe amené à communiquer dès début janvier les livres et autres matériels. Cette information a été communiquée début décembre 2016 et a forcé les équipes à se projeter dans l’année 2017-2018 pour se répartir les classes. Les directrices ont donc demandé cette information à l’inspectrice à ce moment là.
– effectifs prévus pour la rentrée 2017/2018 : l’effectif prévisionnel est basé sur les effectifs de CP actuels (pas très nombreux ainsi que sur un déficit d’entrée en 2015-2016 lorsque la mairie à bloquer les nouveaux entrants dans le groupe pour le diriger vers d’autres écoles) et les GS sectorisés Plaine. Cet effectif prévisionnel conduit à prévoir une fermeture de classe au 9 plaine et une ouverture au 11 plaine.
– Décision de l’inspectrice : pour éviter les fermeture/ouverture chaque année, et arrêter cette « exception », restructuration en 2 écoles parallèles (soit chacune allant du CP au CM2), de 7 ou 8 classes chacune. Elle a rencontré les enseignants tardivement aussi, début janvier.
– Réaction des enseignants : lassés de se poser des questions chaque année à la même époque sur leur avenir dans le groupe, alors qu’ils sont aussi en train de travailler dans leur classe, les enseignants, dans leur majorité, se sont rapidement projetés dans la nouvelle organisation, afin de limiter le stress associé et récurrent depuis une dizaine d’années.
– Argument pédagogique : la rupture serait importante au CE2 pour certains élèves qui se retrouvent en difficulté et les équipes pédagogiques estiment que la nouvelle configuration limiterait cela.
– Argument administratif : l’inversion des niveaux CP-CE1-CE2 /CM1-CM2 entre les deux écoles serait rendu impossible par les mouvements de personnel associés qui seraient très certainement bloqués par les syndicats enseignants et pourraient conduire à la perte de leur poste Rue de la Plaine pour certains enseignants.

Pour rappel (Cf tract spécifique sur le projet), l’académie prévoit une période transitoire de 2 ans avec la répartition suivante des classes :

tableau-classes-9-11-plaine-75020
* 2 classes de CE1 du 9 plaine continueraient leur scolarité au 11 plaine à partir de la rentrée 2017
** 1 classe de CE1 du 9 plaine continuerait sa scolarité au 11 plaine à partir de la rentrée 2018

Les élus ont alors sollicité les directrices pour connaitre les mesures mises en place pour ne pas isoler totalement les classes d’âge dans l’une ou l’autre école et limiter les effets négatifs sur nos enfants.

Certaines pistes de travail sont envisagées sur les temps scolaires, mais aussi périscolaires (cantine, TAP voir ci-dessous) dont il conviendra de parler avec les Responsables Educatives Ville (REV) :

– répartition en CP réalisée par les directrices avec les critères habituels de constitution des classes (mixité fille-garçon, mixité de niveau, …). Le critère de fratrie ne sera pas prépondérant. La mairie ne fera pas de sectorisation par école, afin d’éviter les fermetures/ouvertures et d’offrir une souplesse, y compris pour les arrivées en cours d’année, puisque ce sont les directrices qui décident, en concertation, de l’école où sera affecté l’enfant,
– des passages d’une école à l’autre pourront être envisagés par le conseil des Maitres s’il fallait séparer certains élèves par exemple,
– du tutorat et des projets entre grands et petits sera envisagé par école pour travailler sur la longitudinalité plutôt que la transversalité sur un même niveau de classe avec échanges de service des enseignants
– récréation des CP en décalé tous ensemble,
– des activités périscolaires et des déjeuners à la cantine par classe de niveau (tous les CP pourront déjeuner en 1er et ensemble),
– des ateliers « TAP » (Temps d’Activités Périscolaires = 15h-16h30 les mardi et vendredi) par niveau sur les 2 écoles, si cela est possible – des projets communs entre les 2 écoles avec les Professeurs de la Ville de Paris (séances roller, par exemple).

Par ailleurs, tous les enseignants sont contents de leurs classes de l’année prochaine (même s’il reste encore de quelques enseignants contre la restructuration au 9 plaine).

Les équipes pédagogiques considèrent que le brassage existera tout de même en partie avec les mouvements liés aux entrées/sorties en cours de scolarité qui sont nombreux à Paris (déménagements). Elles précisent aussi que trop de brassage peut avoir un effet négatif, car l’historique peut se perdre et au bout de quelques années, des enfants remis ensemble, et que certains enfants ne s’y retrouvent pas, car ils peuvent perdre chaque année les copains et copines qu’ils se sont faits.

Conclusions à ce stade :
– rien ne garantit pour le moment que la collaboration entre les deux écoles soit pérenne, car elle dépend essentiellement de la volonté des équipes. La proposition des directrices d’établir un projet spécifique, annexé au conseil d’école permettra d’en garder une trace écrite, sur laquelle se baser pour en évaluer l’intérêt et l’efficacité, comme pour réaliser des modifications si besoin. L’objectif serait de le voter aux conseils d’école du 3eme trimestre 2016/2017, les parents d’élèves étant associés à son élaboration ;
– le problème des ouvertures/fermetures tous les 2 ans ne sont pas nécessairement solutionnés sur le long terme, sauf si, avec les déménagements, les directrices arrivent à équilibrer les deux écoles pour l’éviter ;
– la problématique de l’entrée en 6ème et de la rupture associée n’est pas solutionnée. Mme Sauvage s’est aussi exprimée sur la difficulté de faire fonctionner la continuité du cycle 3 avec trois collèges, ce qui fait 9 réunions annuelles avec de nombreux interlocuteurs puisque le nombre d’écoles de rattachement est important (5 pour Lucie Faure; 4 pour Hélène Boucher et 3 pour Maurice Ravel).

Une réunion d’information aux parents GS pour la future entrée en CP, accompagnée d’une visite des deux écoles est prévue le 3 mars.

Les élus ont insisté sur la nécessité d’informer aussi les futurs CE2 ainsi que les CE2 du 9 plaine qui finiront leur scolarité dans la même école et ne retrouveront pas leurs copains en CM1 ou CM2

Les représentants des parents d’élèves du groupe FCPE Plaine Grands Champs

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s