Archives pour la catégorie Actualités

Actualités du groupe scolaire Plaine Grands Champs

Compte-rendu de la réunion publique sur
les projets de sectorisation des collèges du sud 20ème
jeudi 13 décembre à l’école élémentaire 9 rue de la Plaine

<Télécharger le compte-rendu>

Jeudi 13 décembre au soir, dans le groupe scolaire Plaine-Grands-Champs, nous avons eu une présentation de la nouvelle version des projets des Mairies de Paris et du 20ème.

Les présentatrices étaient :
Mme Cécile GUIGNARD, Sous-Direction des établissements scolaires à la DASCO (Direction des Affaires SCOlaires)
Mme Florence AUBERT PEYSSON, Bureau de la prévision scolaire, Service du patrimoine et de la prospective, Sous-Direction des établissements scolaires à la DASCO (qui présentait déjà à la dernière réunion à la Marie)
Mme Catherine BITARD, Inspectrice de l’Éducation Nationale de la division 20D (elle s’occupe des écoles, pas des collèges)

La DASCO et la Mairie du 20ème travaillent à un projet pour « favoriser la mixité sociale ».
Pour la DASCO (et les Mairies), la mixité sociale est une formule magique qui va permettre à tous les élèves de réussir. Nous l’avons particulièrement senti ce soir.

En même temps que notre réunion se tenait la même réunion pour l’école Eugène Reisz.
L’école Bouvines était conviée chez nous. Et 4 écoles avaient déjà été visitées cette semaine.
C’est la suite de la concertation.
Elle se terminera jeudi prochain, le 20, lors d’une réunion plénière au collège Jean Perrin, à partir de 18h30.

Le projet sera ensuite finalisé par la Mairie du 20ème et la Mairie de Paris le 10 janvier 2019 avant le vote au conseil de Paris début février 2019.

Les propositions présentées sont conformes à ce qui est écrit dans le doc transmis par les écoles et nous avons un début d’évocation des moyens associés.

La présentation commence par la transformation de Jean Perrin :
– soit à la rentrée 2019, on arrête de faire entrer des 6èmes et on les répartit à Pierre Mendès France, Flora Tristan, Lucie Faure et Hélène Boucher.  Lorsque les actuelles 6èmes finiront leur 3ème (dans 4 ans), le collège sera vide d’élèves ;
– soit à la rentrée 2019, on répartit les élèves de 5ème, 4ème et 3ème dans les collèges Pierre Mendès France, Flora Tristan, Lucie Faure et Hélène Boucher et on ne garde que les 6èmes pour une année de liaison avec des classes dédoublées… avant de les répartir dans les collèges précédents à partir de la 5ème. Cela répond à une demande des parents de l’école Eugène Reisz.

Dans ce projet, la Mairie transforme tout (variante 1) ou partie (variante 2) du collège Jean Perrin en centre de ressources dont le contenu serait défini avec les équipes enseignantes du quartier et les habitants, tous les futurs usagers de ce centre : soutien scolaire, labo de langues…
=> conséquences de cette proposition : les élèves de Bouvines sectorisés sur HB resteraient sectorisés sur HB, les élèves de la Plaine seraient sectorisés sur Lucie Faure et Maurice Ravel uniquement ; pas de moyens supplémentaires car c’est une simple mesure de sectorisation ; perte de la REP de Jean Perrin et pas de gain pour les autres établissements, sauf de nouveaux élèves ; pas besoin de moyens supplémentaires car ces élèves de REP arriveront dans des établissements déjà mixtes ; il y a assez de place pour accueillir les élèves de Jean Perrin, quelle que soit la variante choisie.

Ensuite, le quatuor nous a été représenté : 1 grand secteur regroupant les secteurs de Jean Perrin, Lucie Faure, Hélène Boucher et Maurice Ravel (avec quelques modifs aux bords du grand secteur comme présenté lors de la réunion de novembre). Plaine et la partie de Bouvines sectorisée à HB sont dans ce secteur.

Les familles classeraient les collèges dans l’ordre de leur préférence et déclareraient leur QF (quotient familial). Nous n’avons pas eu de réponse sur la solution imaginée en cas de non déclaration du QF, ce qui s’est déjà produit dans des SMC déjà créés.
L’ensemble des enfants seraient répartis sur une base statistique en 4 groupes égaux en nombre sur la base des quotients familiaux (QF) déclarés allant de QF1 (familles ayant les QF les plus bas) à QF4 (familles ayant les QF les plus élevés). Dans chaque établissement, la DASCO prévoit d’affecter 25% des effectifs de 6ème de QF1, 25% de QF2, 25% de QF3 et 25% de QF4 (les plus élevés).
Si les demandes sont trop nombreuses par rapport au nombre de places pour un collège dans une catégorie de QF, la DASCO utilisera les critères du handicap, du rapprochement de fratrie puis de la distance relative domicile-collège pour finaliser la répartition.
Les affectations des 6èmes seraient connues début juin. Pas possible de faire tourner l’algo avant car il faut traiter les dispositifs particuliers avant (pré-affectation).

Ces dispositifs sont la prises en charge des élèves en situation de handicap et les sections particulières dans les différents établissements :
– CHAT (classe théâtre) à Lucie Faure (pour le moment ouverte seulement aux élèves du secteur de LF)
– section sport à Jean Perrin (qui recrute hors du secteur de JP)
– section internationale à Maurice Ravel (qui recrute hors du secteur de MR, avec test de niveau, il faut que l’enfant soit bilingue, ou assez brillant pour le devenir ou en situation de handicap (hors cours en anglais))
– possibilité de faire de l’Italien à Hélène Boucher (possibilité qui va disparaître d’après des parents présents)
Le recrutement des élèves de la classe théâtre de LF serait fait hors contrainte de QF, avant le passage de l’algo, démontant les efforts de mixité réalisés dans cet établissement depuis des années. Le risque est de revenir à une classe théâtre pour des élèves sélectionnés, isolée des autres sections. La DASCO ne semblait pas au courant des différences de recrutement des différentes sections. La pré-affectation va à l’encontre du vœu de la Mairie de favoriser la mixité sociale dans le quotidien des établissements. Sur le papier, plus de mixité mais pas dans l’ensemble des classes.
Pour cette proposition, il y a des moyens alloués pour les 4 établissements impliqués :
– par la Mairie : alignement des dotations pour les projets éducatifs et par élève sur le mieux disant => alignement sur les établissements REP
+ poursuite des travaux engagés pour améliorer les conditions de travail
– par l’Éducation Nationale : offre éducative harmonisée + alignement des moyens sur REP + 25 élèves/classe

Un parent présent a précisé que la mixité sociale doit s’accompagner d’un soin particulier apporter à la constitution des classes et à la formation des professeurs. De tout cela, il n’a pas été question.

Des parents ont demandé à voter en séance mais les personnes de la DASCO ont précisé qu’elles ne pourraient pas tenir compte de ce vote car elles n’étaient pas décisionnaires. Nous n’avons pas voté.

Nous n’avons pas obtenu de précision sur :
– le projet pédagogique accompagnant ce projet administratif
– la sécurisation des trajets allongés
– qu’en est-il de la réussite scolaire dans les SMC déjà créés ? Est-ce que la mixité a suffi à faire progresser tous les élèves ?
– est-ce que le conseil de Paris a voté contre la fermeture de JP (bruit qui court sur les réseaux dits sociaux) ?
– pour combien d’années seraient alloués les moyens offerts au quatuor ?

La DASCO et l’inspectrice ont répété plusieurs fois que les effectifs baissent à Paris.

La possibilité de mettre les moyens promis à JP et de ne pas changer la secto n’a pas été retenue par la DASCO.

Le format de cette réunion est bien plus adapté aux discussions que celui des réunions plénières.
Il est dommage qu’aucun élu n’ait accompagné les deux personnes de la DASCO.

Publicités

Nos enfants ne sont pas des cobayes !

Courrier rédigé collectivement à l’initiative des représentants de parents d’élèves du collège Hélène Boucher.

Nous, parents d’élèves scolarisés dans des collèges et des écoles publiques du 20e et du 11e arrondissement, sommes tous attachés à la mixité sociale et à la réussite scolaire de nos enfants.

Pour nous, la mixité sociale n’est pas un slogan mais une réalité que nous vivons au quotidien dans nos établissements. La mixité sociale, nous la défendons par ce que nous avons fait le choix du public et non celui du privé.

Tous, nous partageons aujourd’hui les mêmes inquiétudes face aux expérimentations hasardeuses que la mairie semble vouloir, coûte que coûte, mener à la rentrée 2019.

A chaque nouvelle réunion, émerge un nouveau scénario aux contours toujours plus flous et sans aucune information sur la dotation en moyens ou le projet pédagogique : deux trios de collèges, des duos de collèges, un « quatuor » de collèges, la « transformation » de Jean Perrin.

Aucun de ces scénarios ne nous satisfait.

Ces projets risquent de mettre en péril l’équilibre déjà précaire de nos établissements, une nouvelle fois au profit du privé. Ils créent un stress inutile pour nos enfants qui pourraient ne savoir qu’en juin dans quel établissement ils feront leur rentrée -si importante- en 6e.

La mairie et le rectorat ne cessent de répéter que rien ne se fera sans l’adhésion des parents. Elle n’est pas aujourd’hui au rendez-vous.

Aucune décision ne doit être prise sans consultation directe des parents des établissements (écoles primaires et collèges) concernés.

Aussi, nous formulons trois demandes pour repartir sur des bases de discussion plus sereines, sans précipitation et sans stigmatisation :

1) un abandon des projets en l’état (multicollèges quatuor, duo, statu quo , transformation ou fermeture du collège Jean Perrin)

2) un calendrier desserré (besoin de plus de temps de réflexion)

3) une vraie concertation avec tous les acteurs concernés (profs, parents, institutions).

FCPE collège Hélène Boucher
PEEP collège Hélène Boucher
FCPE collège Lucie Faure
FCPE collège Maurice Ravel
LISTE INDÉPENDANTE collège Jean Perrin

 FCPE école Bouvines
LISTE INDÉPENDANTE école Bouvines
LISTE INDÉPENDANTE école Davout
FCPE école Davout
LISTE INDÉPENDANTE école Vitruve
LISTE INDÉPENDANTE école Mouraud
FCPE écoles (groupe scolaire) La Plaine-Grands-Champs
LISTE INDÉPENDANTE APE écoles (groupe scolaire) La Plaine-Grands-Champs
LISTE INDÉPENDANTE école Maryse Hilsz
École Cité Champagne
École 97 rue des Pyrénées

Sectorisation des collèges du sud du 20ème arrondissement

Comme nous vous l’avions déjà rapporté, depuis le mois de juin 2018, la Mairie de Paris et celle du 20ème arrondissement mènent actuellement une « concertation » à marche forcée avec pour objectif de modifier la sectorisation des collèges de notre quartier pour augmenter la mixité sociale dans ces collèges.

A l’issue de la réunion du 16 octobre 2018, les deux scenarii suivants avaient été mis en avant par la Marie du 20ème arrondissement :

  • une transformation de Jean Perrin en autre chose qu’un collège (un centre de ressources à destination des collèges du quartier) et répartition des élèves sur d’autres collèges de l’arrondissement : Pierre Mendès France, Flora Tristan, Hélène Boucher et Lucie Faure.

  • un secteur multi-collèges à 4 collèges : Jean Perrin- Lucie Faure-Hélène Boucher-Maurice Ravel dans lequel les élèves seraient affectés dans un des 4 collèges à l’aide d’un algorithme dont les critères changent à chaque nouvelle réunion.

La réunion du 19 novembre 2018 à la Mairie du 20ème arrondissement n’avait pas apporté de nouveaux éléments concrets.

Depuis ces réunions publiques, nous avons rencontré des représentants de parents d’élèves des différents collèges et écoles concernés par les deux scenarii. Ces rencontres ont débouché sur deux courriers adressés aux élus de Paris et du 20ème arrondissement ainsi qu’à l’Académie de Paris :

  • une lettre ouverte rédigée collectivement dans le cadre de l’Union Locale du 20ème arrondissement de la FCPE

  • un courrier rédigé collectivement à l’initiative des représentants de parents d’élèves du collège Hélène Boucher

La réunion à laquelle sont conviés les parents des écoles élémentaires de la rue de la Plaine ainsi que ceux de l’école Bouvines jeudi 13 décembre à l’école élémentaire 11 rue de la Plaine est une nouvelle étape de cette concertation.

Pour poser toutes vos questions à la mairie et au rectorat, pour que le bien être de nos enfants restent au cœur de leurs préoccupations, venez nombreux le 13 décembre !

Conseils d’école 2018-2019

CR-conseil-ecole
Voici les comptes rendus des conseils d’école écrits par les directrices pour l’année 2018/2019 : 

MATERNELLE GRANDS CHAMPS ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE 9 PLAINE ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE 11 PLAINE
Trimestre 1 :CE du 1er Trimestre de Maternelle

Trimestre 2 : 

Trimestre 3 : 

Trimestre 1 :CE du 1er Trimestre du 9 Plaine

Trimestre 2 : CE du 2eme Trimestre du 9 Plaine

Trimestre 3 :

Trimestre 1 :CE du 1er Trimestre du 11 Plaine

Trimestre 2 : CE du 2eme Trimestre du 11 Plaine

Trimestre 3 : 

Sectorisation collège Compte-Rendu de la Réunion du 16 octobre 2018

Mesdames, Messieurs,

Nous vous adressons ci-dessous notre compte-rendu de la réunion d’information concernant les projets de sectorisation du collège qui s’est déroulée le 16 octobre dernier en mairie du 20eme.

Les officiels présents étaient Frédérique Calandra (Maire du 20ème) et Alexandre Le Bars (son adjoint aux affaires scolaires), Bénédicte Delpal (directrice de la DASCO), Clément Colin, Mme Piésin (?) et M Fourman (?) de la DASCO, Jean-Michel Coignard (directeur de l’Académie de Paris) et Christelle Gautherot (adjointe du DASEN).

Patrick Bloche, l’adjoint à la Maire de Paris chargé des questions relatives à l’éducation, à la petite enfance et aux familles qui devait venir et s’est finalisé excusé, était représenté.
Sophie Pradinas-Hoffmann (adjointe aux affaires scolaires de la Mairie du 11ème) était là car les changements proposés auront un impact sur cet arrondissement puisque des élèves du 11ème sont sectorisés à Hélène Boucher.

La réunion d’information du 16 octobre arrivait après la réunion de juin où la Dasco nous avait présenté des pistes pas complètement étudiées.
L’audience de juin était restreinte (seuls qq représentants de parents), celle d’hier soir était large : beaucoup de parents (bcp plus d’élémentaires qu’en juin ou nous étions les seuls), beaucoup de directeurs, principaux et proviseurs. Mme Bitard (IEN 20D) était présente.

Les scénarii présentés n’étaient pas les mêmes qu’en juin. Ils ont évolués après les échanges durant
L’objectif affiché est de réduire la part de CSP très défavorisés à Jean Perrin (57% aujourd’hui) pour se rapprocher de la moyenne de l’arrondissement (29 %) (pour mémoire, à H Boucher, 16%,proche de la moyenne parisienne, à L Faure on est plutôt vers 40%)

5 scénarii ont  été présentés :
– 3 binômes : Perrin-Tristan, Perrin-Ravel et Perrin-Boucher. Ils ne suffisent pas à se rapprocher de la moyenne de l’arrondissement en % CSP défavorisés et risquent de provoquer beaucoup d’évitement

– une transformation de Jean Perrin en autre chose qu’un collège (un centre de ressources à destination des collèges du quartier) et répartition des élèves sur d’autres collèges de l’arrondissement : Pierre Mendès France, Flora Tristan, Hélène Boucher et Lucie Faure.

– Un SMC à 4 collèges : Perrin-Faure-Boucher-Ravel  dont la proportion de CSP très défavorisés serait proche de la moyenne de l’arrondissement. Mme Calandra a précisé que ce périmètre pouvait bouger, notamment pour ne pas déstabiliser LF sur lequel ont été faits de nombreux efforts qui commencent à payer (de même qu’à Henri Matisse et Flora Tristan).

On ne parle plus de SMC Ravel-Courteline-Tillion, donc plus de travail inter arrondissement.

Les craintes de déplacement d’enfants de 10 ans à pied avec cartables lourds a été exprimée, ainsi que celle de Jean Perrin de se sentir ghettoisé. Des parents de Jean Perrin ont expliqué que leur collège n’était pas un coupe-gorge et qu’ils aimeraient que les collégiens de Jean Perrin aient accès à des projets culturels.

Beaucoup de questions ont été soulevées et peu de réponses concrètes ont été données pour l’instant. Il y aura des moyens mais on ne sait pas précisément lesquels. Tout cela doit faire l’objet de nouvelles réunions entre novembre 2018 et janvier 2019 d’ici le vote en conseil de Paris au mois de février 2019.

Mme Calandra a affirmé plusieurs fois qu’elle voulait trouver une solution rapide pour désenclaver Jean Perrin mais sans fragiliser les collèges qui vont mieux grâce aux efforts de la Mairie, des équipes et des parents : Lucie Faure, Flora Tristan et Henri Matisse.

Les discussions ont vite tourné vers les scénarii 4 et 5. La mairie ne s’attendait manifestement pas à ce que l’option 4 soit acceptable pour nous. Ils vont donc l’étudier davantage.

Les questions de moyens et calendrier ont été citées, mais les réponses n’ont pas été très engageantes :
– effectifs des classes alignées sur le mieux disant,

– renfort en personnels pour assurer le climat scolaire

Les représentants de la mairie ont fait évoluer leur réflexion après notre réunion de juin pour proposer des solutions alternatives
Ils ont dès le début annoncé d’autres réunions et ont donc a priori bien prévu de faire une réelle concertation constructive.

Nous profiterons des autres réunions pour formuler nos demandes d’accompagnement si un tel projet se concrétisait : par exemple renfort des offres pédagogiques (par exemple classes bilangue, classes à horaires aménagés théâtre, musique, danse…), stabiliser le personnel enseignant pour inscrire dans la durée les projets dans les collèges, moyens en termes de sécurité sur la voie publique (et pas que dans les établissements, la mairie ne s’est pas prononcée sur le sujet).

Vos élus FCPE Plaine-Grands Champs

Télécharger le CR