Archives pour la catégorie Projet de fusion

Nos enfants ne sont pas des cobayes !

Courrier rédigé collectivement à l’initiative des représentants de parents d’élèves du collège Hélène Boucher.

Nous, parents d’élèves scolarisés dans des collèges et des écoles publiques du 20e et du 11e arrondissement, sommes tous attachés à la mixité sociale et à la réussite scolaire de nos enfants.

Pour nous, la mixité sociale n’est pas un slogan mais une réalité que nous vivons au quotidien dans nos établissements. La mixité sociale, nous la défendons par ce que nous avons fait le choix du public et non celui du privé.

Tous, nous partageons aujourd’hui les mêmes inquiétudes face aux expérimentations hasardeuses que la mairie semble vouloir, coûte que coûte, mener à la rentrée 2019.

A chaque nouvelle réunion, émerge un nouveau scénario aux contours toujours plus flous et sans aucune information sur la dotation en moyens ou le projet pédagogique : deux trios de collèges, des duos de collèges, un « quatuor » de collèges, la « transformation » de Jean Perrin.

Aucun de ces scénarios ne nous satisfait.

Ces projets risquent de mettre en péril l’équilibre déjà précaire de nos établissements, une nouvelle fois au profit du privé. Ils créent un stress inutile pour nos enfants qui pourraient ne savoir qu’en juin dans quel établissement ils feront leur rentrée -si importante- en 6e.

La mairie et le rectorat ne cessent de répéter que rien ne se fera sans l’adhésion des parents. Elle n’est pas aujourd’hui au rendez-vous.

Aucune décision ne doit être prise sans consultation directe des parents des établissements (écoles primaires et collèges) concernés.

Aussi, nous formulons trois demandes pour repartir sur des bases de discussion plus sereines, sans précipitation et sans stigmatisation :

1) un abandon des projets en l’état (multicollèges quatuor, duo, statu quo , transformation ou fermeture du collège Jean Perrin)

2) un calendrier desserré (besoin de plus de temps de réflexion)

3) une vraie concertation avec tous les acteurs concernés (profs, parents, institutions).

FCPE collège Hélène Boucher
PEEP collège Hélène Boucher
FCPE collège Lucie Faure
FCPE collège Maurice Ravel
LISTE INDÉPENDANTE collège Jean Perrin

 FCPE école Bouvines
LISTE INDÉPENDANTE école Bouvines
LISTE INDÉPENDANTE école Davout
FCPE école Davout
LISTE INDÉPENDANTE école Vitruve
LISTE INDÉPENDANTE école Mouraud
FCPE écoles (groupe scolaire) La Plaine-Grands-Champs
LISTE INDÉPENDANTE APE écoles (groupe scolaire) La Plaine-Grands-Champs
LISTE INDÉPENDANTE école Maryse Hilsz
École Cité Champagne
École 97 rue des Pyrénées

Publicités

Sectorisation des collèges du sud du 20ème arrondissement

Comme nous vous l’avions déjà rapporté, depuis le mois de juin 2018, la Mairie de Paris et celle du 20ème arrondissement mènent actuellement une « concertation » à marche forcée avec pour objectif de modifier la sectorisation des collèges de notre quartier pour augmenter la mixité sociale dans ces collèges.

A l’issue de la réunion du 16 octobre 2018, les deux scenarii suivants avaient été mis en avant par la Marie du 20ème arrondissement :

  • une transformation de Jean Perrin en autre chose qu’un collège (un centre de ressources à destination des collèges du quartier) et répartition des élèves sur d’autres collèges de l’arrondissement : Pierre Mendès France, Flora Tristan, Hélène Boucher et Lucie Faure.

  • un secteur multi-collèges à 4 collèges : Jean Perrin- Lucie Faure-Hélène Boucher-Maurice Ravel dans lequel les élèves seraient affectés dans un des 4 collèges à l’aide d’un algorithme dont les critères changent à chaque nouvelle réunion.

La réunion du 19 novembre 2018 à la Mairie du 20ème arrondissement n’avait pas apporté de nouveaux éléments concrets.

Depuis ces réunions publiques, nous avons rencontré des représentants de parents d’élèves des différents collèges et écoles concernés par les deux scenarii. Ces rencontres ont débouché sur deux courriers adressés aux élus de Paris et du 20ème arrondissement ainsi qu’à l’Académie de Paris :

  • une lettre ouverte rédigée collectivement dans le cadre de l’Union Locale du 20ème arrondissement de la FCPE

  • un courrier rédigé collectivement à l’initiative des représentants de parents d’élèves du collège Hélène Boucher

La réunion à laquelle sont conviés les parents des écoles élémentaires de la rue de la Plaine ainsi que ceux de l’école Bouvines jeudi 13 décembre à l’école élémentaire 11 rue de la Plaine est une nouvelle étape de cette concertation.

Pour poser toutes vos questions à la mairie et au rectorat, pour que le bien être de nos enfants restent au cœur de leurs préoccupations, venez nombreux le 13 décembre !

Réunion du 23 janvier sur le devenir des écoles 9-11 Plaine à la rentrée 2017/2018

Suite à la réunion du 5 janvier en présence de l’inspectrice et des directrices, lors de laquelle les élus APE-PC et FCPE ont découvert le changement envisagé pour la prochaine rentrée, ces derniers ont sollicité une réunion complémentaire pour préciser certains points.

Cette réunion s’est tenue le 23 janvier en présence des directrices des écoles élémentaires des 9 et 11 rue de la Plaine (9 Plaine et 11 Plaine) Mesdames Truchot et Sauvage, et 6 représentants des associations de parents d’élèves APE-PGC et FCPE.

Les directrices, qui avaient été destinataires du compte-rendu transmis aux parents, ont tenu à expliquer la soudaineté de cette décision :
– commandes de matériel pour 2017-2018 : la mairie de Paris demande aux écoles de réaliser les commandes pour l’année suivante, au mois de janvier. Elle divise en 3 groupes l’ensemble des arrondissements, et, cette année, le 20eme arrondissement faisait partie du 1er groupe amené à communiquer dès début janvier les livres et autres matériels. Cette information a été communiquée début décembre 2016 et a forcé les équipes à se projeter dans l’année 2017-2018 pour se répartir les classes. Les directrices ont donc demandé cette information à l’inspectrice à ce moment là.
– effectifs prévus pour la rentrée 2017/2018 : l’effectif prévisionnel est basé sur les effectifs de CP actuels (pas très nombreux ainsi que sur un déficit d’entrée en 2015-2016 lorsque la mairie à bloquer les nouveaux entrants dans le groupe pour le diriger vers d’autres écoles) et les GS sectorisés Plaine. Cet effectif prévisionnel conduit à prévoir une fermeture de classe au 9 plaine et une ouverture au 11 plaine.
– Décision de l’inspectrice : pour éviter les fermeture/ouverture chaque année, et arrêter cette « exception », restructuration en 2 écoles parallèles (soit chacune allant du CP au CM2), de 7 ou 8 classes chacune. Elle a rencontré les enseignants tardivement aussi, début janvier.
– Réaction des enseignants : lassés de se poser des questions chaque année à la même époque sur leur avenir dans le groupe, alors qu’ils sont aussi en train de travailler dans leur classe, les enseignants, dans leur majorité, se sont rapidement projetés dans la nouvelle organisation, afin de limiter le stress associé et récurrent depuis une dizaine d’années.
– Argument pédagogique : la rupture serait importante au CE2 pour certains élèves qui se retrouvent en difficulté et les équipes pédagogiques estiment que la nouvelle configuration limiterait cela.
– Argument administratif : l’inversion des niveaux CP-CE1-CE2 /CM1-CM2 entre les deux écoles serait rendu impossible par les mouvements de personnel associés qui seraient très certainement bloqués par les syndicats enseignants et pourraient conduire à la perte de leur poste Rue de la Plaine pour certains enseignants.

Pour rappel (Cf tract spécifique sur le projet), l’académie prévoit une période transitoire de 2 ans avec la répartition suivante des classes :

tableau-classes-9-11-plaine-75020
* 2 classes de CE1 du 9 plaine continueraient leur scolarité au 11 plaine à partir de la rentrée 2017
** 1 classe de CE1 du 9 plaine continuerait sa scolarité au 11 plaine à partir de la rentrée 2018

Les élus ont alors sollicité les directrices pour connaitre les mesures mises en place pour ne pas isoler totalement les classes d’âge dans l’une ou l’autre école et limiter les effets négatifs sur nos enfants.

Certaines pistes de travail sont envisagées sur les temps scolaires, mais aussi périscolaires (cantine, TAP voir ci-dessous) dont il conviendra de parler avec les Responsables Educatives Ville (REV) :

– répartition en CP réalisée par les directrices avec les critères habituels de constitution des classes (mixité fille-garçon, mixité de niveau, …). Le critère de fratrie ne sera pas prépondérant. La mairie ne fera pas de sectorisation par école, afin d’éviter les fermetures/ouvertures et d’offrir une souplesse, y compris pour les arrivées en cours d’année, puisque ce sont les directrices qui décident, en concertation, de l’école où sera affecté l’enfant,
– des passages d’une école à l’autre pourront être envisagés par le conseil des Maitres s’il fallait séparer certains élèves par exemple,
– du tutorat et des projets entre grands et petits sera envisagé par école pour travailler sur la longitudinalité plutôt que la transversalité sur un même niveau de classe avec échanges de service des enseignants
– récréation des CP en décalé tous ensemble,
– des activités périscolaires et des déjeuners à la cantine par classe de niveau (tous les CP pourront déjeuner en 1er et ensemble),
– des ateliers « TAP » (Temps d’Activités Périscolaires = 15h-16h30 les mardi et vendredi) par niveau sur les 2 écoles, si cela est possible – des projets communs entre les 2 écoles avec les Professeurs de la Ville de Paris (séances roller, par exemple).

Par ailleurs, tous les enseignants sont contents de leurs classes de l’année prochaine (même s’il reste encore de quelques enseignants contre la restructuration au 9 plaine).

Les équipes pédagogiques considèrent que le brassage existera tout de même en partie avec les mouvements liés aux entrées/sorties en cours de scolarité qui sont nombreux à Paris (déménagements). Elles précisent aussi que trop de brassage peut avoir un effet négatif, car l’historique peut se perdre et au bout de quelques années, des enfants remis ensemble, et que certains enfants ne s’y retrouvent pas, car ils peuvent perdre chaque année les copains et copines qu’ils se sont faits.

Conclusions à ce stade :
– rien ne garantit pour le moment que la collaboration entre les deux écoles soit pérenne, car elle dépend essentiellement de la volonté des équipes. La proposition des directrices d’établir un projet spécifique, annexé au conseil d’école permettra d’en garder une trace écrite, sur laquelle se baser pour en évaluer l’intérêt et l’efficacité, comme pour réaliser des modifications si besoin. L’objectif serait de le voter aux conseils d’école du 3eme trimestre 2016/2017, les parents d’élèves étant associés à son élaboration ;
– le problème des ouvertures/fermetures tous les 2 ans ne sont pas nécessairement solutionnés sur le long terme, sauf si, avec les déménagements, les directrices arrivent à équilibrer les deux écoles pour l’éviter ;
– la problématique de l’entrée en 6ème et de la rupture associée n’est pas solutionnée. Mme Sauvage s’est aussi exprimée sur la difficulté de faire fonctionner la continuité du cycle 3 avec trois collèges, ce qui fait 9 réunions annuelles avec de nombreux interlocuteurs puisque le nombre d’écoles de rattachement est important (5 pour Lucie Faure; 4 pour Hélène Boucher et 3 pour Maurice Ravel).

Une réunion d’information aux parents GS pour la future entrée en CP, accompagnée d’une visite des deux écoles est prévue le 3 mars.

Les élus ont insisté sur la nécessité d’informer aussi les futurs CE2 ainsi que les CE2 du 9 plaine qui finiront leur scolarité dans la même école et ne retrouveront pas leurs copains en CM1 ou CM2

Les représentants des parents d’élèves du groupe FCPE Plaine Grands Champs

Mobilisation pour le devenir des écoles 9 et 11 Plaine à la rentrée 2017

Une réunion à laquelle ont participé l’inspectrice d’académie, Madame Bitard, les directrices des écoles élémentaires des 9 et 11 rue de la Plaine (9 Plaine et 11 Plaine) Mesdames Truchot et Sauvage, et 6 représentants des associations de parents d’élèves APE-PGC et FCPE s’est tenue le jeudi 5 janvier 2017.

L’inspection académique y a fait part de son intention de créer deux écoles élémentaires parallèles (soit chacune allant du CP au CM2), de 7 ou 8 classes chacune, une au 9 et une au 11 Plaine, dès la rentrée 2017-2018 « pour améliorer la continuité du parcours pédagogique et du suivi des élèves et des familles du CP au CM2 ».

Actuellement, les écoles élémentaires 9 et 11 Plaine sont organisées sur le modèle des anciens cycles de l’Éducation Nationale : les CP et CE1 sont au 9 Plaine et les CE2, CM1 et CM2 sont au 11 Plaine. Cette année, pour des raisons d’effectif, une classe de CE2 est affectée au 9 Plaine. Nous parlons alors d’ « écoles de cycle », bien que les cycles aient changé à la rentrée 2016.

Si l’organisation actuelle des écoles élémentaires était conservée, au vu des effectifs prévus, une fermeture de classe est envisagée au 9 Plaine et une ouverture de classe au 11 Plaine pour la rentrée 2017-2018.

L’académie prévoit une période transitoire de 2 ans avec la répartition suivante des classes :

tableau-classes-9-11-plaine-75020
* 2 classes de CE1 du 9 plaine continueraient leur scolarité au 11 plaine à partir de la rentrée 2017
** 1 classe de CE1 du 9 plaine continuerait sa scolarité au 11 plaine à partir de la rentrée 2018

Le projet est soutenu par les directrices des deux écoles et une partie des équipes enseignantes.

La structure actuelle en école de cycle permettait le brassage d’enfants du même âge.

Pour adoucir la séparation des enfants qui auront passé leurs années de maternelle ensemble, il pourrait être envisagé :
· 2 fois par semaine, une récréation des CP en décalé tous ensemble,
· des activités périscolaires et des déjeuners à la cantine par classe de niveau (tous les CP pourront déjeuner en 1er et ensemble),
· des ateliers « TAP » (Temps d’Activités Périscolaires = 15h-16h30 les mardis et vendredis) par niveau sur les 2 écoles, si cela est possible
· des projets communs entre les 2 écoles avec les PVP (séances roller, par exemple).

Mais à ce stade, rien n’est prévu et il faudra mener une réflexion avec les Responsables Éducatives de la Ville, Nina Chinaud et Nathalie Garibo, pour aménager les périodes hors temps scolaire.

Les représentants des associations de parents d’élèves ont été mis devant le fait accompli alors que nous nous battons de façon argumentée depuis des années contre cette solution et que nous avions établi un dialogue pour trouver d’autres solutions pérennes : les parents qui le souhaitent peuvent prendre connaissance de tout l’historique en bas de cet article.

Nous craignons en effet :
· Une rupture pour les enfants : les enfants de maternelle seront répartis sur les deux écoles (ils se connaissent tous et les enseignants veillent à ce qu’il y ait de nombreux échanges entre les 3 classes de chaque niveau : rondes et jeux dansés, projets communs…)
· Une diminution des échanges pédagogiques et humains : ils existent actuellement à travers les projets communs organisés entre classes de même niveau. Avec ce projet, il y aura entre une et deux classes par niveau suivant les années ce qui réduira les possibilités d’échanges
· Des problèmes dans les cours de récréation dus à la grande différence d’âge entre les enfants de CP et ceux de CM2 dans des cours de récréation de tailles relativement petites….
· La répartition des élèves de CM2 des 2 écoles sur 3 collèges : les CM2 se retrouveront d’autant plus isolés au collège qu’ils ne se connaîtront pas tous.
· Le risque de la compétition entre les 2 écoles avec potentiellement l’une qui aura la réputation d’être meilleure que l’autre.
· La remise en cause du fonctionnement des associations des parents d’élèves : les parents investis seront moins nombreux par école donc auront moins de disponibilité pour traiter les dossiers…. Cela affaiblit la parole des parents et ralentit la circulation de l’information. Le groupe scolaire tel qu’on le connaît actuellement ne sera plus un groupe mais 3 écoles distinctes.

Si vous souhaitez nous faire part de vos réactions sur ce projet, vous pouvez nous écrire à pgc.fcpe@yahoo.fr ou venir en discuter avec nous le matin ou le soir autour des écoles.

Les représentants de parents d’élèves FCPE

Télécharger le tract en pdf

Rappel historique :

Un lien vers un résumé que nous avions publié sur notre site en septembre 2015 : Projet académique de réorganisation des écoles élémentaires 

C’est long mais cela explique pourquoi nous avions fait signer une pétition contre la grande école réunissant les deux écoles élémentaires l’année dernière :
Devenir des écoles élémentaires de la rue de la Plaine Paris 20 à la rentrée 2016

Ce projet pour les écoles élémentaires de la rue de la Plaine est ancien, comme en témoigne cet autre billet : Fusion des écoles primaires : réunion du 5 novembre 2010  qui renvoie à un billet encore plus ancien.

PÉTITION Devenir des écoles élémentaires de la rue de la Plaine à la rentrée 2016

petitionParents d’élèves, venez signer la pétition à la sortie des écoles !

Paris, le 26 janvier 2016

Lettre des Parents d’élèves élus des deux associations (APE-PGC et conseil local FCPE) du groupe scolaire Plaine-Grands-Champs

Objet : Devenir des écoles élémentaires de la rue de la Plaine (Paris 20e) à la rentrée 2016

A l’attention de :

  • M Dechambre, Inspecteur d’académie – directeur académique des services de l’éducation nationale 1er degré de l’Académie de Paris
  • M Laronde, Inspecteur d’académie Adjoint

Copie à :

  • M Michellet, Directeur de l’académie de Paris, Directeur des services départementaux de l’Education nationale
  • Mme Parouty, Inspectrice de l’éducation nationale, circonscription 20D
  • Mme Sammut, Inspectrice de l’éducation nationale, faisant fonction à la circonscription 20D jusqu’au 22 janvier 2016
  • M Le Bars, Adjoint à la Maire du 20ème arrondissement chargé des affaires scolaires, de la réussite éducative et des rythmes éducatifs
  • Luis Ivars, président de l’Union Locale du 20ème arrondissement de la FCPE
  • Secrétariat de la FCPE Paris

Messieurs,

Le lundi 4 janvier, des parents élus des deux associations de parents d’élèves présentes sur le groupe scolaire Plaine-Grands-Champs du 20ème arrondissement ont rencontré Mme Sammut, remplaçante de Mme Parouty à l’inspection de la circonscription 20D, et M Le Bars, adjoint à la Maire du 20ème arrondissement, pour prendre des nouvelles du projet de réorganisation des écoles élémentaires de la rue de la Plaine pour la rentrée scolaire de septembre 2016.
Mme Sammut nous a expliqué que trois options restaient en lice : les écoles de cycle, les écoles élémentaires parallèles et la fusion en une seule école élémentaire de plus de 380 élèves.

Lors de ce rendez-vous, nous avons réaffirmé l’attachement des parents aux écoles de cycle qui favorisent l apprentissage de tous les élèves et garantie la réussite scolaire pour tous grâce à un suivi fin et individualisé.

Nous étions d’accord avec Mme Sammut pour reconnaître que l’organisation actuelle du groupe scolaire Plaine Grand Champs avait fait ses preuves et s’inscrivait pleinement dans la réforme réorganisant les cycles 2 et 3 qui sera effective lors de la prochaine rentrée scolaire.
Nous avons également dit que nous avions conscience de la nécessité d’adapter l’organisation actuelle par notamment le déménagement des classes de CE2 pour rejoindre les classes de CP et CE1. Ces changements bien qu’importants pour les équipes éducatives et les services de la mairie nous semblent être la solution la plus adaptée pour le bien des élèves.

En effet, le brassage des élèves depuis la maternelle est le ciment du lien social dans le quartier et la garantie de groupes d’élèves dynamiques dans les trois collèges dont dépend l’école de cycle 3.

La séparation par cycle permet un passage en douceur à la grande école et une séparation sécurisante et constructive des petits et des grands lors de récréations et des ateliers ARE. La liaison entre les deux cycles est assurée par un travail main dans la main des deux directrices et des projets d’écoles communs.

Enfin, les deux écoles à taille humaine favorisent le bien-être des enfants, la réussite de tous les élèves, la liaison avec les familles, l’animation pédagogique et la mise en sécurité des élèves, comme ce fut le cas lors du confinement du 9 janvier 2015. Nous pensons que ces qualités disparaîtraient avec la création d’une école de plus de 300 élèves.

Mme Sammut, dont nous avons apprécié l’ouverture et la clarté des échanges, nous avait dit que vous deviez faire le choix d’une option avant le CTA de début février.
La date approchant nous souhaitions vous réaffirmer notre position et souhaitons envisager la possibilité d’un échange téléphonique avec vous en préalable.

Nous vous prions d’agréer, Messieurs, notre sincère considération.

Pour les parents d’élèves élus des deux associations (APE-PGC et conseil local FCPE) du groupe scolaire Plaine-Grands-Champs,
Sophie Adine-Viger, vice-présidente pour le 11 Plaine du conseil local FCPE Plaine-Grands-Champs
Juliette Hadji-Lazaro, vice-présidente pour le 9 Plaine du conseil local FCPE Plaine-Grands-Champs

Projet académique de réorganisation des écoles élémentaires

Un petit rappel historique :

Depuis le début de l’année, l’inspectrice de l’Éducation Nationale de notre division, consulte les équipes enseignantes en vue de changer l’organisation des écoles élémentaires de la rue de la Plaine.

Elle a tout d’abord proposé de les mettre en parallèle sous la forme de 2 écoles élémentaires du CP au CM2. Lire la suite

Fusion des Ecoles primaires – réunion du 5 novembre 2010

Compte rendu de la réunion avec M.Claval, inspecteur de la circonscription le 5 novembre 2010.


Fusion des écoles élémentaires : du nouveau pour la rentrée 2011 ?

M. Claval, l’Inspecteur de la circonscription, a souhaité rencontrer  le 5 novembre 2010, les parents d’élèves des deux associations (FCPE et APE) afin de discuter de la restructuration des deux écoles élémentaires de cycles (CP-CE1 au 9 plaine et CE2-CM2 au 11 plaine). Il est prévu de fusionner  pour la rentrée 2011 ces deux écoles en une seule école élémentaire allant du CP au CM2 et dirigée par un seul directeur.
Lire la suite